Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : Pourquoi il ne faut pas dormir la lumière allumée ?

Publié par Alicia Trotin le 05 Déc 2022 à 17:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Qui ne s’est jamais posé une question à laquelle il n’a pas trouvé de réponse ? Nous sommes là pour vous éclairer sur des sujets en tous genres. Chaque jour, le TDN vous propose une nouvelle connaissance insolite que vous ignoriez sûrement. Des anecdotes dont vous pourrez vous vanter lors de votre prochain repas en famille ou d’une soirée entre amis. L’idéal pour impressionner votre entourage, surtout s’il y a parmi eux de gros dormeurs !

À lire aussi : Comment réussir à endormir un bébé qui pleure ? Des scientifiques partagent une méthode imparable

Une étude menée par des chercheurs américains sur l’impact de la lumière sur notre sommeil a prouvé que nous avions de mauvaises habitudes. Dormir la lumière allumée serait mauvais pour notre sommeil, voire néfaste pour notre santé.

Pourquoi la lumière artificielle est néfaste ?

L’étude américaine a été publiée au début de l’année dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences. L’université de Chicago a chargé ses chercheurs de traiter la piste de la lumière artificielle comme néfaste pour le sommeil. En effet, cela fait plusieurs années que la lumière bleue de nos smartphones a été prouvée comme mauvaise, autant pour votre sommeil que pour votre cerveau. C’est pour cela que les scientifiques sont allés plus loin, en s’intéressant à la lumière artificielle de manière générale.

Tout le monde se souvient de la petite veilleuse ou de la porte légèrement entrouverte qui nous laissaient avoir ce qu’il faut de lumière pour dormir paisiblement. Pourtant, cette mauvaise habitude prise dès votre jeune âge pourrait vous causer du tort.

« Étant donné que les schémas d’exposition à la lumière et à l’obscurité jouent un rôle clé dans la synchronisation de nombreux comportements et fonctions physiologiques, nous nous sommes intéressés à celle qui peut être laissée dans le couloir, ou émise par une veilleuse. »

À lire aussi : De combien d’heures de sommeil avez-vous besoin en fonction de votre âge ?

Corrélation entre le diabète et la lumière artificielle

Une mauvaise nuit de sommeil, sans que cela soit causé par la lumière, peut vous attirer un certain nombre d’ennuis. Or, si votre sommeil est perturbé par ce filet de lumière, pourtant si rassurant, c’est votre métabolisme tout entier qui peut en pâtir. En effet, la lumière artificielle allumée lorsque vous dormez perturbe votre métabolisme au point de l’empêcher de le réguler.

Lors de l’expérience, les sujets qui ont dormi dans une pièce allumée avaient au réveil un rythme cardiaque plus élevé. Avoir un rythme cardiaque élevé de manière régulière entraine de l’hypertension, des AVC, ainsi que des infarctus. Le second effet secondaire causé par la lumière artificielle est l’augmentation du risque de diabète. Plus précisément, une résistance élevée à l’insuline.

 “L’exposition à n’importe quelle quantité de lumière pendant la période de sommeil était corrélée à la prévalence plus élevée du diabète. Les effets de l’exposition à la lumière la nuit, en particulier pendant le sommeil, sur la fonction cardio-métabolique pourraient avoir des implications pour les personnes vivant dans les sociétés modernes où l’exposition à la lumière nocturne à l’intérieur et à l’extérieur est de plus en plus répandue. »

À lire aussi : La première véritable expérience de sommeil en « comptant les moutons » va être lancée

La perturbation de notre horloge interne

Deux groupes de jeunes adultes composés d’une quarantaine d’individus au total ont été exposés à la lumière durant deux nuits. Chaque groupe a été exposé à différents niveaux d’intensité de lumière. Les résultats sont immédiats, le groupe ayant eu moins de lumière a eu un sommeil plus réparateur que l’autre groupe. La qualité du sommeil est donc clairement impactée par la présence de lumière dans la chambre.

De plus, les paupières ne sont pas suffisamment efficaces pour bloquer la lumière, ainsi les sujets ont particulièrement cligné des yeux au cours de leur nuit. Ainsi, le rythme circadien peut être impacté par une lumière même faible. Le site de la Sleep foundation a expliqué que l’horloge interne peut être déréglée par cette mauvaise habitude.

À lire aussi : Job de rêve : Vous aimez dormir ? Cette entreprise de matelas vous propose l’offre idéale

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0