Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Les pâtes : 7 erreurs à éviter pour réussir à coup sur vos préparations !

Publié par Jade le 17 Avr 2021 à 9:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ah les pâtes ! Une grande histoire d’amour. Qu’elles soient longues, courtes, carrées ou rondes, on les aime toutes. Mais c’est toujours la galère pour connaitre parfaitement la cuisson des pâtes ! Avec cet article, vous pourrez éviter ces 7 erreurs, que l’on a tous déjà commis au moins une fois.

Les pâtes : les 7 erreurs à éviter

Cuire les pâtes dans trop d’eau : les Italiens comptent 1L d’eau pour 100 g de pâtes. Mais à partir de 500 g, 3 à 4 L suffisent.

Ne pas se tromper dans les quantités de sel : ni trop, ni pas assez. Comptez environ 10 g de sel par litre d’eau (mais 7 g suffissent largement).

Ne pas ajouter de l’huile dans l’eau : cela ne sert à rien car elle reste à la surface de l’eau. En revanche, si les spaghettis doivent attendre d’être égouttées, un filet d’huile d’olive leur évitera de s’amalgamer.

Ne pas remuez les pâtes : il faut au contraire les mélanger. Une première fois juste lorsqu’elles sont plongées dans l’eau et deux autres fois lors de la cuisson.

Ne pas trop cuire vos pâtes : les Italiens gardent les pâtes assez croquantes. C’est comme ça qu’elles gardent toutes leurs saveurs.

Ne pas trop les égouttez : il est préférable qu’elles restent un peu humides car l’eau chargée d’amidon, participe à la liaison de la sauce.

– Enfin, ne servez pas la sauce dans les pâtes : c’est le contraire ! Une fois égouttées, ce sont les pâtes qui se versent dans la casserole de sauce.

>>> À lire aussi : Food : ce dessert déstabilise les consommateurs à cause d’une raison bien précise (Vidéo)

Comment bien choisir ses pâtes pour sa « pasta party » ?

Les longues et fines (spaghettis, linguine…) s’accordent avec des sauces fluides comme le coulis de tomates ou avec un filet d’huile d’olive.

Les striées (penne rigate ou rigatoni), sont les féculents les plus pratiques et conviennent à presque toutes les sauces.

Les creuses et ouvertes (conchiglie ou orecchiette) sont parfaites pour retenir les sauces avec des morceaux ou encore avec des fruits de mer.

Les rubans (tagliatelles) s’accordent avec la crème et les ingrédients plats ou émincés comme le jambon.

Les minces et petites (alphabet ou vermicelles) s’utilisent dans les bouillons et les soupes.

– Et enfin les tubes (cannelloni ou macaronis) aiment les sauces épaisses avec des morceaux ou avec de la farce.

Pour ce qui est de la quantité, c’est très simple : comptez environ 100g par personne. Et si vous avez oublié de mettre du sel dans les pâtes lors de la cuisson, pas de soucis ! Plutôt que le rajouter directement dans les pâtes, délayez-le une cuillère à café d’eau. Ou ajoutez du parmesan ! Vous voilà parés pour préparer ces féculents comme un vrai Italien de Sicile !

>>> À lire aussi : Le Batch Cooking : cette nouvelle tendance food qui changera votre vie

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail