Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Musique

Disparition tragique d’un célèbre musicien à 61 ans

Publié par Charlène Deveaux le 11 Déc 2021 à 11:07

Steve Bronski, l’un des membres du groupe britannique Bronski Beat, est décédé à l’âge de 61 ans.

>>> À lire aussi : Pierre Ménès en garde à vue pour agression sexuelle pendant un match de football

Trois moins deux pour le groupe Bronski Beat

Vous connaissez très sûrement les titres « Smalltown Boy« , ou encore « Why« . Des morceaux sortis il y a presque 40 ans, mais qui rencontrent encore à l’heure actuelle un succès fou et une résonance toute particulière. Ces tubes étaient produits par le groupe Bronski Beat, groupe qui vient malheureusement de perdre une nouvelle fois l’un de ses membres. En effet, ce jeudi 10 décembre, Steve Bronski a disparu à l’âge de 61 ans. C’est l’ex-chanteur de la bande, Jimmy Somerville, qui a annoncé la nouvelle sur son Twitter.

« Triste d’apprendre la mort de Steve Bronski » , a tweeté le chanteur anglais, qui a rendu hommage à un « homme talentueux avec le sens de la mélodie » . C’était Steve Bronski qui créait le groupe en 1983, pour un an plus tard sortir le titre qui les rendra mondialement connus : « Smalltown Boy » . Le cofondateur est alors rejoint de Jimmy Somerville, le chanteur (que l’on voit notamment dans le clip de SB) et Larry Steinbachek, au clavier. Ce dernier se laissera emporter par un cancer en 2016.

Années 80 & homosexualité

Leur premier album, The Age of Consent, sorti fin 1984, va les faire remarquer et décoller avec un titre très symbolique. Le premier disque du trio, « Smalltown Boy« , est une musique abordant l’homophobie et le rejet que peut avoir la société avec la communauté gay, durant une époque où le sujet est encore très tabou. Ce titre est d’ailleurs littéralement autobiographique puisque c’est l’histoire de Jimmy Somerville qui s’est échappé de sa ville natale (Glasgow) à cause des persécutions dont il était victime à propos de son homosexualité. L’homme est finalement venu emménager à Londres, ville où il rencontrera les autres membres du groupe.

« À cette époque, on était juste trois mecs gays qui montaient un groupe, on n’avait pas l’impression de faire partie d’un mouvement particulier » , avait déclaré le chanteur en 2018. Pourtant, ces trois jeunes garçons qui partagent la même passion de la musique, mais également le même sentiment d’injustice, vont réussir à faire passer un message fort. Avec « Smalltown Boy » et son clip qui retrace l’histoire d’un jeune homme exclu par son entourage à cause de son homosexualité, c’est un mouvement qui se libère. Des tas de personnes se sont reconnues à travers ce titre qui est considéré comme l’un des emblèmes de la communauté gay. Une musique d’ailleurs reprise et remixée dans le film 120 battements par minute, un long-métrage à propos du sida. « Travailler avec lui sur des chansons et la chanson qui a changé nos vies et en toucher tant d’autres était une époque amusante et excitante. Merci pour les mélodies Steve » .

groupe bronski beat

 

>>> À lire aussi : Décès de Maryse Wolinski, veuve du dessinateur Georges Wolinski tué dans l’attentat de Charlie Hebdo

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.