Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Ça a duré deux heures et demi » : agressée en plein footing, Isabelle Morini-Bosc témoigne dans TPMP

Publié par Jessy le 11 Nov 2021 à 14:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette semaine est rythmée par l’histoire d’une joggeuse de 17 ans qui a disparu pendant 24 heures. Retrouvée dans un restaurant Kebab, la jeune fille est saine et sauve. Dans TPMP, les chroniqueurs sont revenus sur ce fait divers. Dans le même temps, Isabelle Morini-Bosc a témoigné de l’agression dont elle a été victime en 2016, alors qu’elle faisait un footing.

Isabelle Morini-Bosc

Capture d’écran C8

 

>>> À lire aussi : Marie-Sophie Lacarrau en danger ? Ce proche collègue qui pourrait menacer sa place

TPMP : Isabelle Morini-Bosc victime d’une agression en plein footing !

Le 10 novembre dernier, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste sont revenus sur le terrible fait divers qui a animé la France pendant 24 heures. Sur le plateau, les chroniqueurs échangent avec Guven, le patron du kebab qui a recueilli la joggeuse de 17 ans disparue en Mayenne. L’adolescente a été kidnappée alors qu’elle faisait un footing non loin de son village. Mais sur le plateau, plusieurs débats ont émergé, notamment à cause des propos d’un gendarme qui estime que « les femmes ne doivent pas courir seule » .

Parmi les chroniqueurs, Isabelle Morini-Bosc n’a pu s’empêcher de repenser à l’agression dont elle a été victime en 2016. Alors qu’elle faisait son footing à Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, un homme l’agresse. Elle a décidé dans parler sur le plateau de TPMP.

Isabelle Morini-Bosc

Capture d’écran C8

>>> À lire aussi : TPMP : la métamorphose physique de Kelly Vedovelli fait halluciner les internautes (Photo)

« Ca a duré deux heures et demi »

Sur le plateau, Isabelle Morini-Bosc prend un visage grave, marqué par des blessures du passé. Elle explique qu’en faisant son jogging, vers 8 heures du matin à Neuilly-sur-Seine, un homme l’a « ceinturée » avant de « l’allongée sur le sol » , comme le rapporte Public. Aujourd’hui, la chroniqueuse ne peut s’empêcher d’avoir peur pour elle, mais aussi pour les femmes qui courent dans les bois de Boulogne. « Moi, depuis, je ne cours que dans des axes où il y a beaucoup de gens » explique-t-elle.

Les faits, survenus en 2016, sont restés impunis pour l’auteur de l’agression. En effet, la chroniqueuse a décidé de ne pas porter plainte, au grand désespoir de Cyril Hanouna. Elle explique cependant son choix à travers son état de choc : « J’étais complétement souillée de partout, je suis rentrée chez moi me doucher. Et après, je n’ai pas eu envie de ressortir » .

>>> À lire aussi : « Vous n’avez pas honte de médiatiser ces délinquants ? » : Les internautes furieux après la venue des Daltons dans TPMP ! (vidéo)

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0