Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Alessandra Sublet arrêtée et menottée : que s’est-il passé ?

Publié par Lauryn Bikile le 21 Avr 2022 à 19:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après avoir participé à 3 saisons de Mask Singer en tant que jury, Alessandra Sublet a officiellement dévoilé qu’il s’agissait là, de sa dernière saison et qu’elle quittait donc définitivement le programme. L’année dernière, l’animatrice avait d’ailleurs révélé avoir eu à faire aux autorités américaines par le passé.  Découvrez ses propos ci-dessous. 

Publicité

 

Arrêtée aux États-Unis pour fraude, Alessandra Sublet fait ses adieux à Mask Singer

 

Publicité
Alessandra Sublet dans Mask Singer

Cela fait maintenant plusieurs semaines que la saison 3 de Mask Singer a débuté sur TF1. Dans le jury, on pouvait retrouver Anggun, Kev Adams, Jarry et Alessandra Sublet, qui étaient donc présents pour arriver à démasquer les personnalités qui se cachaient derrière les masques.

Et alors que certains de ses collègues vont rempiler avec la saison 4, Alessandra Sublet, elle, a officiellement annoncé son départ. En effet, c’est bien sa dernière saison dans Mask Singer. Dans Télé-Loisirs, elle a notamment affirmé qu’elle était contente de quitter l’émission de cette manière-là : « C’est très bien de finir en beauté sur une troisième saison » .

La chroniqueuse a toujours été pleine d’ambition et s’en va donc réaliser un de ses nombreux projets, et aujourd’hui si tout roule pour la jeune femme, ça n’a pas toujours été le cas.  En effet, à 22 ans, elle était prête à tout pour accomplir ses rêves y compris, à frauder.

Publicité

En l’occurrence, elle se réjouissait de l’opportunité qu’elle avait de faire un stage pour MTV. Ainsi, afin de pouvoir le réaliser, elle s’est muni d’une fausse carte de sécurité sociale pour s’inscrire à l’université de New York.  C’est le 8 juin 2021, à l’antenne d’Europe 1, qu’Alessandra Sublet avait révélé que n’ayant pas la nationalité américaine, elle pensait réussir à contourner les lois du pays, sans se faire attraper :  « Aux États-Unis, je ne sais pas si ça existe encore, mais à un moment donné, on pouvait faire faire une fausse carte de Sécu. Ce n’est pas l’exemple à suivre et j’en suis tout à fait consciente » .

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Et alors qu’elle avait réussi son coup, l’animatrice a fini par se faire coincer par les forces de l’ordre avec sa fausse carte à l’aéroport, elle qui était en route pour Porto Rico : « Je n’ai pas eu de chance ce jour-là. La carte s’était glissée dans mon passeport et je me fais arrêter par la douane à l’aéroport. Et là, ça ne rigole pas, ils appellent la sécurité, qui vous met illico presto dans le prochain avion pour la France, avec les menottes » , avait-elle déclaré à la radio.

La belle brune s’est donc retrouvée comme une hors la loi, et en plus de ça, elle a dit au revoir à tous les projets qu’elle avait aux États-Unis : « Là je perds l’amoureux, l’appartement, les affaires, le job, c’était la totale ! » . Avant de continuer : « Je me suis effondrée, pas pour la connerie en elle-même, mais pour le fait d’avoir commencé à construire un truc et que tout s’écroulait » .

Publicité

C’est ce qu’on appelle une sacrée mésaventure !

 

Une nouvelle carrière en tant que comédienne

Publicité

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Publicité

Une publication partagée par Alessandra Sublet (@alessandra_sublet)

Publicité

 

Après avoir annoncé mettre un terme à sa carrière d’animatrice et de présentatrice, Alessandra Sublet a révélé vouloir se consacrer exclusivement à la comédie.

En effet, souhaitant à présent déserter les plateaux télés, l’acolyte de Nicolas Canteloup va interpréter une maman, confrontée au handicap de son fils, qui sera joué par le nageur Théo Curin : « Je l’ai vu arriver avec sa petite bouille et tout de suite, j’ai été séduite par son côté très accessible » , a-t-elle confié à Télé Magazine. Bien qu’elle précise tout de même un point assez important : « Je ne voulais pas être la porte-parole des handicapés. C’est l’histoire dans sa globalité qui m’a plu » , souligne l’ancienne épouse de Clément Miserez.

Publicité

Doutant de sa légitimité, la chroniqueuse a refusé le scénario pendant de nombreuses années, avant de finir par craquer et sauter le pas : « Je me suis rendu compte que ce métier était génial, car c’est étonnant de voir ce que l’on peut avoir en soi ! Je me suis surprise et ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé » , a-t-elle déclaré à Télé Magazine. 

Avant d’ajouter : « Aujourd’hui, je ne veux faire que ça » .

En espérant qu’elle s’épanouisse complètement dans cette nouvelle carrière.

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN