Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Ce célèbre chef français s’est soudainement éteint, le monde de la gastronomie en deuil

Publié par Romane TARDY le 29 Août 2022 à 20:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La France est LE pays de la gastronomie. Nos chefs cuisiniers font rayonner le savoir-faire à la française. Malheureusement, les étoiles sont aujourd’hui en berne. Un célèbre chef s’est soudainement éteint. Il cuisinait pour des présidents.

Un chef pâtissier français devenu cuisinier de la Maison-Blanche

Après la disparition de Jean-Paul Passedat, figure de la gastronomie française et père du chef étoilé Gérald Passedat, le monde de la cuisine est de nouveau en deuil. Roland Mesnier a disparu à 78 ans après des complications suite à son cancer. Ce nom ne vous dit rien ? Né à Bonnay dans le Doubs, il commence la pâtisserie à l’âge de 14 ans.

Après des débuts difficiles, le futur chef monte sur Paris et est embauché au restaurant-pâtisserie La Régence ou encore à l’hôtel-restaurant George V. C’est en 1976 que sa carrière va basculer. Engagé dans un nouvel hôtel-restaurant, Roland Mesnier quitte la France pour les Etats-Unis. Trois ans après avoir fait ses preuves dans ce nouveau pays, il est contacté par Rosalynn Carter, alors épouse du président, qui cherche un pâtissier pour la Maison-Blanche.

Il connaît alors le succès au point de voir se succéder cinq présidents américains : Jimmy Carter, Ronald Reagan, George Bush père, Bill Clinton et George W. Bush. « Je suis connu à la Maison-Blanche comme le pâtissier qui n’a jamais fait deux fois le même dessert » , avait-il raconté dans Si les murs de la Maison-Blanche pouvaient parler, un documentaire diffusé sur France 2 en 2020. Naturalisé américain, il finit par prendre sa retraite en 2004.

Des anecdotes sur les présidents américains

Le chef pâtissier s’était amusé à raconter dans ses ouvrages des anecdotes sur les présidents qu’il avait côtoyés. Ainsi, il présentait George W. Bush comme un amateur de glace aux noix de pécan et « l’homme le plus impatient qu’il ait jamais vu » .

Un des présidents qui lui avait donné le plus de fil à retordre était Bill Clinton, très gourmand mais allergique « au sucre, à la farine et au chocolat«  .

A l’annonce de sa mort, c’est une ancienne Première dame qui lui a laissé un tendre hommage. Hillary Clinton a ainsi écrit en légende d’une photo en compagnie du cuisinier : « J’ai de si tendres souvenirs de Roland Mesnier. Il aimait donner le sourire aux gens avec ses belles créations parmi lesquelles ses célèbres maisons de Noël en pain d’épice. Il nous manquera ! » .

Malgré sa disparition, les cuisines de la Maison-Blanche ne l’oublieront jamais. Elle sont aujourd’hui tenues par Cristeta Comerford, la première femme chargée des fourneaux dans la résidence présidentielle américaine. Elle avait été nommée cuisinière en chef par la Première Dame Laura Bush en 2005 et a su ravir les papilles des présidents Barack Obama, Donald Trump et Joe Biden.

0