Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Emmanuel Macron devrait faire une étonnante annonce ce mardi…

Publié par Céline le 14 Sep 2021 à 8:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron devrait prendre la parole ce mardi 14 septembre pour annoncer qu’il désire désormais un contrôle indépendant des forces de l’ordre.

Emmanuel Macron devrait faire une étonnante annonce ce mardi au sujet des forces de l'ordre

Image Instagram @emmanuelmacron

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron furieux : il prend une décision radicale… 

Emmanuel Macron devrait faire une étonnante annonce en ce qui concerne les forces de l’ordre

Il est force de constater que les forces de l’ordre pourraient être le théâtre d’un grand remue-ménage ce mardi 14 septembre. En effet, le chef de l’État devrait se rendre ce jour à l’école des gardiens de la paix de Roubaix. Dans le but de clôturer le Beauvau de la sécurité. Il devrait également annoncer, d’après l’Élysée, des changements radicaux. Lancés depuis le 8 décembre 2020, ces états généraux, qui réunissent des gendarmes, des policiers,  mais également des habitants et des élus, ont généré neuf tables rondes pilotées par le ministère de l’Intérieur. Le but est de pouvoir remettre à plat le lien entre la police et la population, les techniques de maintien de l’ordre, la chaîne pénale, ou bien encore la formation.

>> À lire aussi : A peine sorti de prison, l’homme qui a giflé Emmanuel Macron dérape déjà… 

Un investissement massif de l’État et de la Nation, en contrepartie de mesures assez fortes

À Roubaix, Emmanuel Macron devrait donc annoncer un investissement massif de l’État et de la Nation. En contrepartie de mesures relativement fortes dans l’organisation des policiers. Et également dans leur rapport avec la population. Ainsi, au titre du devoir d’exemplarité, le président devrait donc demander un contrôle parlementaire.

Et aussi l’évaluation de l’action des forces de l’ordre. Pour l’heure, les modalités de ce contrôle indépendant n’ont aucunement été précisées. Néanmoins, en avril, Emmanuel Macron avait déjà évoqué la création d’une délégation parlementaire chargée du contrôle des forces de l’ordre. L’Inspection générale de la police nationale ne semble, quant à elle, pas menacée en tant que telle. Néanmoins, elle pourrait être appelée à plus de transparence dans son travail. Et également à ce que l’effectivité de ses décisions soit pleinement renforcée.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron, un « Hollande en mieux vêtu » : La comparaison choc d’Eric Zemmour 

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.