Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Emmanuel Macron en danger : « Ils me tueront peut-être d’une balle »

Publié par Deborah le 02 Août 2021 à 6:02

La crise des Giles jaunes qui a secoué la France a profondément marqué Emmanuel Macron. À tel point, qu’il aurait peur pour sa propre vie. La vie du président de la République est-elle en danger ? 

emmanuel macron gilets jaunes

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron en Hitler sur des affiches : il prend une décision radicale !

Emmanuel Macron traumatisé par les gilets jaunes

Depuis qu’il a rejoint l’Élysée, Emmanuel Macron a dû surmonter de nombreuses crises dans le pays. Et même s’il connaît le danger, le président de la République a lui aussi, comme chaque être humain, peur. Peur pour sa propre vie.

Pour comprendre, il faut remonter en décembre 2018. À cette époque, nous sommes en pleine crise des gilets jaunes. Le chef de l’État s’était alors rendu au Puy-en-Velay dans le plus grand secret puisqu’aucun élu n’en est informé. Toutefois, la rumeur de la présence d’Emmanuel Macron dans cette ville a vite faire le tour. Une visite surprise qui va tourner au cauchemar.

Ainsi, alors qu’Emmanuel Macron est à l’intérieur, un rassemblement s’organise devant la préfecture de la ville. La manifestation se durcie, le ton monte rapidement. Certains manifestants arrivent à ouvrir les portes du bâtiment, se précipitent dans la cour et lancent des cocktails molotov.

>>> A lire aussi : « On a menti si longtemps » : Emmanuel Macron fait une déclaration choc

Climat de tension extrême en France : le président a peur pour sa propre vie

En quittant les lieux, Emmanuel Macron entend des manifestants scander des slogans peu élogieux à son égard. « Macron démission » ou encore « On veut te tuer. » Des propos qui lui ont vraisemblablement fait peur. Selon les propos rapportés par Cécile Amar et Cyril Graziani dans leur livre « Le Peuple et le Président », Emmanuel Macron aurait dit :« Ils me tueront peut-être d’une balle, mais jamais d’autre chose. » Ainsi, le président ne compte pas se rendre mais craint toutefois pour sa vie.

Après cet événement, Emmanuel Macron aurait donc pris conscience du climat de violence et de tension extrême en France, et ce, contre sa personne. Cet épisode a été également très mal vaincu par certains de ses proches. Un d’entre eux témoigne, c’est « l’un des points d’acmé de la crise des « gilets jaunes. » Ça illustrait l’état de tension extrême dans lequel était le pays (…) » avec un « degré de violence rarement atteint. » 

3 ans plus tard, la violence envers la personne du président de la République est à son apogée. En juin dernier, Emmanuel Macron a reçu une gifle lors de son déplacement à Tain-l’Hermitage, dans la Drôme.

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : cette révélation très inattendue sur ses dépenses

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.