Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Emmanuel Macron en Hitler sur des affiches : il prend une décision radicale !

Publié par Deborah le 01 Août 2021 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Représenté en Adolf Hitler sur des affiches placardées à Toulon et à la Seyne-sur-Mer, Emmanuel Macron a décidé de porter plainte contre son propriétaire.

emmanuel macron affiches

>>> A lire aussi : « On a menti si longtemps » : Emmanuel Macron fait une déclaration choc

Dans le Var, Emmanuel Macron en Hitler sur des affiches

Trop c’est trop. Le président de la République a porté plainte contre Michel-Ange Flori, un afficheur Varois qui est à l’origine des affiches représentant Emmanuel Macron en Hitler.

Moustache en brosse à dents, mèche sur le côté, costume beige, brassard rouge marqué LaREM…pas de doute, le chef de l’État a bel et bien été représenté en Adolf Hitler. La semaine dernière, dans la ville de Toulon et à la Seyne-sur-Mer, ces affiches où était écrit « Obéis, fais-toi vacciner » ont provoqué de vives réactions chez les habitants.

À l’origine de ces affiches, Michel-Ange Flori, habitant dans la ville d’Ollioules, dans le Var. Ce propriétaire de 400 panneaux publicitaires dans le département est habitué aux provocations. En effet, il réalise des campagnes d’affiches sulfureuses à l’encontre de membres de la majorité, mais aussi de l’opposition. Il a expliqué que son ignoble montage avait pour objectif d’interroger la « démocratie où les décisions sont prises sans discussion lors d’un conseil sanitaire. » Michel-Ange Flori a ajouté « Vous voyez Hitler, mais on peut y voir Staline, ou moi j’y vois Charlie Chaplin dans Le dictateur. » 

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : il reçoit un cadeau qui va faire de nombreux jaloux

Enquête pour injure publique

Emmanuel Macron n’a pas réagi publiquement, mais ses avocats ont déposé plainte contre Michel-Ange Flori. Une démarche peu courante et qui reste extrêmement rare pour un chef d’État. Toutefois, Emmanuel Macron avait déjà porté plainte contre un photographe, l’été 2017, pour « harcèlement et tentative d’atteinte à la vie privée » avant de l’enlever au dernier moment. Cette fois-ci, Michel-Ange Flori n’y échappera sûrement pas.

L’afficheur Varois est donc convoqué devant la justice française pour rendre des comptes. Ce dernier n’a pas manqué de réagir sur Twitter expliquant « Ainsi en macronie on peut se moquer du cul du prophète c’est de la satire mais grimer le président en dictateur c’est un blasphème. »

Pour injure publique sur la personne du chef d’État, Michel-Ange Flori risque de recevoir une amende de 12.000 euros. Le parquet de Toulon a ouvert une enquête. Affaire à suivre.

 

>>> A lire aussi : Chaussettes Brigitte, décapsuleur Emmanuel Macron : Les « Jeunes avec Macron » lancent leur boutique en ligne

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail