Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Ségolène Royal tacle sèchement François Hollande

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 06 Déc 2021 à 13:11

Ce week-end, Valérie Pécresse a été élue candidate pour représenter Les Républicains lors de la présidentielle. C’est la première fois qu’une femme est la candidate de la droite pour l’élection. Une situation que Ségolène Royal a décryptée lors d’une interview.

>>> À lire aussi : « Elle va bouffer du quatre-quarts » : Valérie Pécresse fustige Marie Le Pen (vidéo)

Une victoire après des doutes

Les adhérents des Républicains étaient appelés aux urnes la semaine dernière pour désigner leur candidat pour la prochaine présidentielle. Parmi les candidats, on retrouve Valérie Pécresse, Eric Ciotti, Xavier Bertrand, Phillipe Juvin et Michel Barnier. Le premier tour a eu lieu le jeudi 2 décembre.

A la fin de la journée, les deux finalistes sont connus, avec une surprise. En tête, on retrouve Eric Ciotti. Le député des Alpes-Maritimes l’emporte avec 25,59% des suffrages. Pour l’accompagner au second tour, c’est Valérie Pécresse qui est choisie avec 25% des votes. Les deux candidats se donnent donc rendez-vous samedi pour le second tour. De leur côté, les vaincus apportent leur soutien à la présidente de la région Ile-de-France.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

C’est au final l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur et du Budget qui est élue. Avec 60,95 % des voix, elle efface assez facilement son adversaire qui récolte 39,05 % des voix. Elle devient ainsi la première femme à être investie candidate pour une élection présidentielle. A la suite de cette nomination, elle a tenu à réaffirmer son ambition : « Ce congrès a montré aux Français la cohésion de cette très belle équipe de France. Nous allons restaurer la fierté française » .

Ségolène Royal tacle ses soutiens

Après cette élection chez Les Républicains, Ségolène Royal n’a pas hésité à donner son avis sur la situation. La finaliste malheureuse de 2007 a salué le parcours de Valérie Pécresse. Elle en a également profité pour comparer sa situation en 2007 et celle de la candidate Républicaine. « Force est de constater que les hommes politiques autour de Valérie Pécresse ont été très corrects, présents. Ce que je n’ai jamais eu : les ténors socialistes à l’époque ont tous boudé, sauf quelques-uns » .

L’ancienne ministre n’a pas hésité à revenir sur le parcours compliqué des femmes en politique. Elle a aussi mentionné le soutien dont bénéficiait Valérie Pécresse de la part de son compagnon. Une situation qu’elle n’avait pas pu connaître lors de la campagne 2007 avec François Hollande. « Pécresse, elle, a un mari qui la soutient, c’est un atout considérable » .

>>> À lire aussi : « Discours de campagne », « Allo CSA » : L’allocution d’Emmanuel Macron dézinguée par l’opposition

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.