Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Enora Malagré piégée par Cauet : Elle fait de lourdes révélations sur l’animateur

Publié par Elodie Gros-Désir le 27 Déc 2023 à 14:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cauet fait aujourd’hui l’objet de quatre plaintes pour agression sexuelle. Ce qui lui a valu d’être éloigné de l’antenne sur NRJ et condamné par le tribunal médiatique. Interrogée dans les colonnes de Libération, Enora Malagré est revenue sur les quelques mois passés aux côtés de l’animateur, à l’époque où elle animait une chronique sur NRJ. Elle s’est notamment souvenue de l’ambiance de travail malsaine instaurée par Cauet.

À lire aussi : « Il a sorti son sexe » : quatrième plainte contre Cauet

L’idée très questionnable de Cauet

Elle l’a côtoyé d’août 2010 à juillet 2011. De longs mois dont elle se souvient encore aujourd’hui. Enora Malagré a alors 31 ans et entame sa carrière en radio. À l’époque, on décide de lui attribuer la chronique Enora teste ton mec. Chronique au cours de laquelle elle prend « une voix langoureuse de téléphone rose pour convaincre tous les soirs des jeunes hommes de tromper leur moitié avec elle ».

Si elle n’approuve pas le rôle qui lui est attribué, la jeune femme choisit de se taire. Encore novice dans le milieu, elle tient à garder son poste et ne pas faire de vagues. « Quand il m’a pitché Enora teste ton mec, je me souviens très bien lui avoir dit que je ne voulais pas le faire, plusieurs fois. Mais c’était mon patron, j’étais jeune, j’avais peur d’être virée, j’ai fini par accepter à contrecœur », raconte-t-elle.

Affaire Cauet : Enora Malagré sort du silence

À lire aussi : Cauet reçoit le soutien de son équipe dans une surprenante vidéo

Une ambiance de travail toxique

Très vite, Enora Malagré se voit coller l’étiquette de « briseuse de couple ». Une période compliquée dont elle se souvient encore. Pour cause, des auditeurs mécontents sont allés jusqu’à faire le déplacement devant chez elle pour l’abreuver d’insultes. « Le soir devant le miroir, je me demandais, mais quelle fille tu es ? Cela me faisait passer pour une fille très vulgaire, mais surtout, j’avais l’impression de briser de vrais couples, donc je me sentais très mal », reprend-elle.

Après plusieurs mois rythmés par les remords, la jeune femme découvre ce qui se trame. N’en pouvant plus, une standardiste lui révèle que tout est faux. « C’était de faux auditeurs de l’autre côté du fil, tout était faux. Ils m’ont laissé vivre avec ces appréhensions et cette mauvaise image de moi, ce n’était pas très correct envers la jeune animatrice sans expérience que j’étais« .

Si celle qui anime aujourd’hui Le Magazine de la santé, sur France 5, n’a pas la volonté de faire passer Cauet pour le « grand méchant », elle tient à souligner l’ambiance de travail toxique qu’il faisait régner au sein de son équipe. Toutefois, elle affirme n’avoir « jamais vu de mes yeux Cauet mal se comporter avec des auditrices ou des invités… En dehors des blagues parfois très lourdes qui seraient aujourd’hui intolérables ».

À lire aussi : Cauet accusé d’agression sexuelle par une chanteuse, il sort du silence

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER