Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Jean-Marie Bigard devant le tribunal : Que risque-t-il ?

Publié par Fanny Jacob le 07 Avr 2023 à 18:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce jeudi 6 avril 2023, l’humoriste et chroniqueur de Touche pas à mon poste Jean-Marie Bigard comparaissait au tribunal correctionnel de Draguignan. Ce dernier est accusé d’injures publiques et de diffamation par son ex-productrice Chrystel Camus.

Il aurait proféré des propos violents à son encontre dans les médias. Que risque donc le compagnon de Lola Marois, souvent critiqué pour leur différence d’âge ? On fait le point.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Il n’a pas tenu » : Jean-Marie Bigard face à la mort de son bébé, son ex-femme raconte le drame

Jean-Marie Bigard au tribunal face à son ex-productrice

Cela plusieurs mois que l’humoriste Jean-Marie Bigard fait partie du paysage médiatique français. Actuellement chroniqueur pour TPMP, émission dans laquelle il évoquait ses nuits d’excès avec Palmade, il passe également très souvent à la radio. Il fait effectivement partie des personnalités bien connues des Français et il vient fréquemment à s’exprimer sur les ondes. Sauf que parfois, Jean-Marie Bigard ne mâche pas ses mots, une habitude qui lui a valu un passage devant la justice.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

En effet, ce jeudi 6 avril 2023, ce dernier était entendu au tribunal correctionnel de Draguignan. Il est accusé d’injures publiques et de diffamation par son ex-productrice Chrystel Camus. Une accusation qui fait référence à ses propos jugés « violents«  proférés dans une interview à Sud Radio.

jean-marie bigard (1)

À lire aussi : « Je l’enc*le » : Jean-Marie Bigard en colère face à un tableau jugé pédophile

Le chroniqueur risquerait de payer une sacrée somme

La suite après cette publicité

Pour cause, lors de son passage à Sud Radio, Jean-Marie Bigard avait qualifié son ex-productrice d’être une « escroc » . D’après lui, elle n’aurait « plus de licence pour produire des spectacles. Elle vend des places et garde l’argent » , avait-il déclaré.

Jean-Marie Bigard avait aussi expliqué que Chrystel Camus lui aurait réclamé 14 millions d’euros. Il n’a pas précisé l’objet du litige. « 14 millions, dans la mesure où tu vas te les prendre dans le cul, il va falloir bien les rouler parce que tu vas t’abîmer le trou de balle » , avait-il néanmoins balancé à l’antenne.

Que risque Jean-Marie Bigard pour de tels propos ? Le chroniqueur de TPMP pourrait être obligé de verser 60 000 euros à la plaignante. Lors de l’audience, son avocat a reconnu pour lui ses propos « vulgaires, extrêmement grivois et grossiers » . « On peut déplorer que la vulgarité envahisse les plateaux de télévision, mais elle ne tombe pas sous le coup de la loi » , a-t-il ajouté.

La suite après cette publicité

Le résultat de cette affaire sera rendu par le tribunal le 10 mai prochain. Celui qui a récemment quitté les Enfoirés va-t-il devoir payer ? Nous aurons la réponse dans quelques semaines.

À lire aussi : TPMP : Cyril Hanouna reçoit un sosie de Jean-Marie Bigard, les internautes hilares