Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Jean-Paul Gaultier dans l’embarras : il est poursuivi par la justice !

Publié par La rédaction le 12 Oct 2022 à 13:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Voilà une bien mauvaise nouvelle pour Jean-Paul Gaultier. Alors que la Fashion Week vient de marquer de son empreinte la ville de Paris il y a, à peine, quelques jours, le célèbre styliste et couturier a eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’il était visé par la justice italienne. En effet, celle-ci a été saisie par les Offices de Florence, un musée de renommée, qui accuse le créateur français d’avoir plagié l’une des ses œuvres pour ses vêtements !

>>> À lire aussi : Bella Hadid arrive nue sur scène à la Fashion Week et se fait vaporiser une robe sur le corps, une prouesse bluffante (vidéo)

Jean-Paul Gaultier, l’aiguille en travers de la gorge

Le pire, dans toute cette affaire, c’est que Jean-Paul Gaultier semblait avoir pleine conscience de ce qui risquait de lui tomber dessus. En effet, le célèbre créateur a vu un musée italien l’attaquer en justice. La raison ? Des soupçons (et de sacrés) de plagiat concernant une œuvre des plus connues de cet établissement de Florence.

Jean-Paul-Gaultier

Sur de nombreuses créations de Jean-Paul Gaultier apparait, en effet, le tableau La Vénus de Botticelli. La maison du styliste est même allée jusqu’à partager une copie conforme de l’œuvre sur ses réseaux sociaux, en ayant pris soin, évidemment, de remplacer le visage du personnage principal… par celui du créateur de mode. Et forcément, il fallait s’attendre à ce que le musée se réveille puisque à aucun moment, l’entreprise française n’a demandé une quelconque autorisation de représentation.

>>> À lire aussi : Danse avec les stars : Jean-Paul Gaultier mauvais juge ? Fauve donne son avis cash

Le musée l’attaque en justice après plusieurs tentatives de dialogue

À plusieurs reprises, les Offices de Florence, musée détenant officiellement les droits de La Vénus de Botticelli, ont tenté d’entrer en dialogue avec la maison Jean-Paul Gaultier. Une procédure normale dès lors qu’une entreprise souhaite utiliser l’image d’une œuvre d’art. Mais malheureusement, le styliste et ses équipes n’ont jamais souhaité s’arranger financièrement. D’où la récente mise en justice du musée à l’encontre de l’enseigne française pour « usage non autorisé ».

Si le musée italien était, dans un premier temps, ouvert au dialogue, il est aujourd’hui bien décidé à faire payer son dû à Jean-Paul Gaultier. Et on ne peut qu’avouer… que c’est mérité !

>>> À lire aussi : Un musée demande au public d’arrêter de faire l’amour au milieu des collections

Source : Paris Match

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0