Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Laura Smet furieuse, elle fait une mise au point sur Instagram

Publié par Céline le 11 Juil 2022 à 6:54
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce samedi 9 juillet 2022, Laura Smet, dont on a récemment appris que sa carrière était basée sur un mensonge, était visiblement très énervée. Et elle a tenu à le faire savoir à travers une mise au point très claire sur Instagram.

Devenue maman d’un petit Léo en octobre 2020, elle a, en effet, souhaité expliquer à quel point l’anonymat de son fils était précieux.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
Laura Smet fait une mise au point sur Instagram pour exiger l'anonymat de son fils

TF1

Rien de plus précieux que l’anonymat de son fils pour Laura Smet

Depuis la naissance de son fils, Laura Smet prend toutes les précautions possibles afin de le protéger de la médiatisation. Et ce samedi 9 juillet, l’épouse de Raphaël Lancrey-Javal a souhaité pousser un coup de gueule à ce sujet sur Instagram. L’occasion pour la belle de rappeler pourquoi elle exige l’anonymat de son fils.

En effet, en tant que fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye, elle a attiré l’œil des photographes dès son plus jeune âge.

« Je suis née de parents stars, […] Dès ma naissance, je faisais la Une de Paris Match. C’étaient les années 80 et mes parents avaient fait le choix de cette parution afin d’avoir la paix ensuite ».

Et si, désormais âgée de 38 ans, la comédienne assume d’être exposée dans les médias… Elle demande néanmoins de respecter sa vie privée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura Smet (@laura_smet_)

« Laisser ma famille tranquille »

Après être revenue sur son parcours médiatique, Laura Smet a donc souhaité faire une mise au point en poussant un coup de gueule concernant sa vie privée.

« J’ai choisi un homme qui n’est pas célèbre. […] Je connais suffisamment les dégâts d’une exposition afin de désormais exiger l’anonymat de mon fils. Je suis farouchement opposée à l’exposition des enfants sur les réseaux. »

Très remontée, elle a finalement conclu sous un ton beaucoup plus ferme. « Peut-on laisser ma famille tranquille. Et respecter mon intimité ? Merci pour nous. » Un message qui a le mérite d’être non discutable.

Source : Au Féminin
0