Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Mort de Miss France 1990 : « celui qui l’a tuée doit assumer ses fautes »

Publié par Justine le 12 Mai 2021 à 13:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Presque 2 ans après la mort de Miss France 1990 et son mari, son procès débute enfin. Tuée par un automobiliste le 28 septembre 2019, la famille de Gaëlle Voiry compte bien obtenir justice. Retour sur les faits.

La suite après cette publicité
Miss France 1990 : le procès ouvre le 11 mai

>>> À lire aussi : Cette Miss France a violemment été agressée devant son fils

Suite à la mort de Miss France 1990, le procès débute

La suite après cette vidéo

Le 28 septembre 2019, Gaëlle Voiry, élue Miss France 1990, est victime d’un violent accident de la route en Haute-Savoie. Alors en pleine balade à vélo avec son mari, la jeune femme est percutée par un automobiliste alcoolisé et en excès de vitesse. Deux points sur lesquels repose le procès qui débute ce 11 mai.

La suite après cette publicité

Suite au choc, Gaëlle Voiry se trouve en arrêt respiratoire pendant plusieurs heures et succombe à ses blessures à l’âge de 51 ans. Sa fille, Anne-Charlotte Bonnet compte bien venger sa mère et obtenir justice. Interviewée pour la première fois par Gala, la fille de la victime dresse un portrait touchant de sa maman : « Notre mère était la représentation parfaite de la femme moderne, et de la mère accomplie. Elle était persévérante, courageuse, sportive et si belle. Peu importent les obstacles à franchir, elle ne renonçait jamais. Elle profitait de chaque instant de la vie ».

>>> À lire aussi : Connaissez-vous les compagnons des Miss France ?

La fille de Miss France 1990 compte obtenir justice

La suite après cette publicité

La fille de la Miss France 1990 liste ses espérances quant au procès : « J’espère un jugement sain et équitable mais qui mettra en lumière la faute commise par un homme, non pas les erreurs mais bien les fautes car quand une personne prend la voiture en ayant bu et décide de rouler bien au-dessus des limitations en ayant une conduite dangereuse elle a conscience de prendre des risques et donc elle doit les assumer ».

Heureusement, le comité Miss France se tient au côté de la famille de Gaëlle Voiry pour affronter ce douloureux combat. L’ouverture de ce jugement est donc très attendue.

>>> À lire aussi : Assa Traoré : un drame se produit juste avant son procès

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.