Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Une célèbre actrice obligée de faire son coming out par un média…

Publié par Celine Spectra le 15 Juin 2022 à 10:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La belle Rebel Wilson a dernièrement fait son coming-out public. Mais ce dimanche 12 juin, on apprend qu’en réalité, cette annonce n’était pas sa volonté première… Elle désirait juste devancer un média australien, qui l’a menacée d’exposer sa vie privée. 

La suite après cette publicité
"Une situation très difficile" Rebel Wilson obligeait de faire son coming out, sous la pression d'un média australien !

Instagram

Un quotidien australien laisse deux jours à Rebel Wilson pour s’exprimer sur sa sexualité !

Être une célébrité est, certaines fois, très difficile à vivre ! On apprend ce dimanche 12 juin qu’un quotidien australien « Sydney Morning Herald » avait fait pression sur l’actrice Rebel Wilson pour qu’elle révèle son orientation sexuelle.

La suite après cette vidéo

Andrew Hornery, chroniqueur mondain, a avoué avoir commis une maladresse dans la démarche de son journal. Mais, comme il le confie, il essayait juste de révéler en exclusivité que la comédienne était en couple avec la créatrice Ramona Agruma.

La suite après cette publicité

Et pour ce faire, le journal a donné à l’actrice deux jours, dès le jeudi 9 juin, pour s’exprimer sur sa relation. Ce vendredi soir, la belle blonde a donc pris la parole sur son compte Instagram, en dévoilant un cliché avec sa chérie, la nommant sa « princesse Disney« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La suite après cette publicité

Une publication partagée par Rebel Wilson (@rebelwilson)

La suite après cette publicité

Le journal nie, mais fini par présenter ses excuses…

Dans un premier temps, le rédacteur en chef du journal, a nié toute pression sur l’actrice. Il a également assuré que son rédacteur « avait seulement posé des questions« . Des questions, toujours selon ses dires, similaires à celles qu’il aurait posées si son compagnon était un homme.

Mais dès le lundi, et suite à la polémique grandissante, Sydney Morning Herald a retiré l’article de son site. Il a également publié des excuses envers l’actrice. Mais il assure néanmoins que ses questions « n’ont jamais été pour la menacer » de faire quelconques révélations sur son orientation sexualité.

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.