Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Chimio » : Gérard Jugnot face à la maladie

Publié par Gabrielle Nourry le 15 Nov 2022 à 11:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le mercredi 9 novembre, Gérard Jugnot est apparu dans une vidéo Instagram sur le compte de l’association Le Rire Médecin. L’acteur est confronté depuis plusieurs années à la maladie et a fait de bouleversantes confidences.

À lire aussi : « Un mauvais mec dans la vie » : Jean-Paul Rouve tacle sévèrement Gérard Jugnot (vidéo)

Gérard Jugnot, parrain d’une association

L’acteur est apparu dans une vidéo Instagram sur le compte Le Rire Médecin, le mercredi 9 novembre. Gérard Jugnot est parrain de l’association Rire Médecin depuis 2016. Il s’agit d’une association de clowns qui existe depuis 31 ans et qui intervient dans une soixantaine de services pédiatriques.

gerard jugnot

« Le rire, ça a été inventé parce qu’il y a du malheur. Dans la maladie, il y a beaucoup le ciboulot donc si vous détournez un peu le ciboulot, ça aide (…), vous transformez les pleurs en rires«  explique l’acteur. C’est pour cette raison que Gérard Jugnot a décidé d’être le parrain de cette association.

« Si je fais de la comédie, c’est aussi pour évacuer le stress, l’inquiétude. Le rire est là pour soigner, c’est un médicament » détaille-t-il. L’acteur a accompagné des membres de l’association dans des hôpitaux et a assisté à des scènes qui l’ont beaucoup touchées.

À lire aussi : Gérard Jugnot : il fait une sortie remarquée avec sa jeune épouse Patricia de 30 ans sa cadette

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

Une publication partagée par Le Rire Médecin (@leriremedecin)

Ses confidences terribles face à la maladie

En raison de son rôle de parrain, Gérard Jugnot a été confronté à de nombreuses reprises à la maladie. « Il y avait une petite qui refusait sa chimio tant qu’il n’y avait pas le clown qui était là » se souvient-il. L’acteur a également vu un garçon qui avait de nombreux bouts de verre dans la main. L’intervention des clowns permet de calmer les enfants et facilite ainsi le travail des soignants.

« J’ai eu de la chance dans ma vie, je n’ai pas eu de grands drames, j’ai une vie épatante, j’ai fait ce que je voulais, ça marche à peu près et c’est important de rendre ce que le monde m’a donné » détaille l’acteur, anciennement bègue.

Si Gérard Jugnot estime ne pas avoir la capacité d’être un clown, il souhaite être un haut-parleur. Le comédien tient à rappeler l’importance de faire des dons pour que les clowns puissent continuer leurs interventions à côté de leur travail d’intermittent.

À lire aussi : Édouard Philippe : quelle est cette maladie auto-immune qui lui fait perdre ses sourcils ?

0