Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Théo Curin, sans bras ni jambe, il fait des révélations croustillantes sur sa vie sexuelle

Publié par Celine Spectra le 06 Déc 2022 à 12:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il avait impressionné les internautes par sa prestation dans Fort Boyard, Théo Curin était présent il y a quelques jours dans le QG de Guillaume Pley. Et le Champion handisport a parfois dû se livrer sur des sujets très intimes… Toujours avec humour.

>> À lire aussi : Coupe du Monde 2022 : qui est vraiment Ghanim al-Muftah,le jeune homme handicapé, star de la cérémonie d’ouverture ?

Pour Théo Curin, il est capital de parler de la sexualité

Théo Curin n’a ni bras, ni jambe, mais il est surtout nageur olympique. Et comme ce joueur de tennis de table sans bras qui a impressionné aux Jeux paralympiques, le jeune homme peut être fier de son parcours. De passage dans le QG de Guillaume Pley, le sportif a accepté de se confier sur sa vie. Lui qui est handicapé depuis une méningite bactérienne, attrapée lorsqu’il était tout jeune. Il a notamment évoqué sa fiancée avec qui il pose régulièrement sur Instagram.

Pour Théo Curin, il est d’ailleurs capital de parler ouvertement de la sexualité. Car malgré les tabous, il faut savoir qu’une personne tétraplégique peut faire l’amour.

« Toute personnne peut avoir ces plaisirs. »

>> À lire aussi : Lourdement handicapé il est en couple avec cette ravissante femme : leur couple est souvent critiqué

Théo Curin, sans bras ni jambe, fait des révélations croustillantes sur sa vie sexuelle

Instagram

« Il nous manque les bras, on fait avec autre chose »

Comme Romain, alias Roro le Costaud, tétraplégique, il a fait de son handicap une force. Et comme pour tous les autres êtres humains, il avoue que le sexe est important dans la vie des personnes handicapées.

« Sinon, ça reste quand même assez embêtant. »

Comme le confie le sportif, il trouve des solutions. Par contre, quand on lui demande de donner quelques détails, comme notamment nos confrères du Quotidien en 2020, Théo Curin ne sait finalement pas quoi dire.

« On se débrouille. On trouve toujours une solution, il vous manque un bras, on fait avec autre chose. Mais je vais arrêter là, hein. », avait-il fini par conclure, hilare.

>> À lire aussi : Chômage : le cauchemar continue pour les parents d’enfants handicapés

0