Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Emmanuel Macron : cet acteur qui fait trembler l’Elysée inquiète son entourage…

Publié par Manon CAPELLE le 10 Oct 2020 à 15:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 24 septembre dernier, Nicolas Bedos appelait les citoyens à envoyer valser les mesures sanitaires recommandées par le gouvernement. Depuis, cet appel à la rébellion inquiète énormément les proches d’Emmanuel Macron.

La suite après cette publicité
nicolas bedos tribune élysée

>>> À lire aussi : La proposition de ce député va faire bondir les amoureux des chats !

Nicolas Bedos pousse un coup de gueule dans une tribune

La suite après cette vidéo

« Arrêtez tout. Tout. Les masques. Les confinements… Vivez à fond, tombez malades, allez au restaurant, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales. Nous devons désormais vivre, quitte à mourir. »

La suite après cette publicité

Nicolas Bedos a appelé les Français à se rebeller face aux mesures sanitaires ordonnées par le gouvernement. Il s’insurge dans une longue tribune qu’il a dévoilée sur ses réseaux sociaux, le 24 septembre dernier. Ce texte a été fortement condamné, notamment par le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Pourtant, beaucoup ont salué son engagement. Le coup de gueule de Nicolas Bedos est juste pour de nombreux Français, qui ont du mal à digérer les nouvelles mesures prises par l’exécutif. Ce mécontentement inquiète énormément l’entourage d’Emmanuel Macron.

>>> À lire aussi : Covid-19 : Un chèque d’aide pourrait bien être envoyé à tous les Français

La suite après cette publicité

L’acteur « se prend pour Spartacus » dénonce un élu

Un élu de droite a déclaré dans le numéro du Point ce 8 octobre : « Le peuple gronde. Un pays où Nicolas Bedos se prend pour Spartacus, faut faire gaffe. Ça peut être le début des emmerdes. »

Avec l’arrivée d’une seconde vague, le gouvernement ne sait plus où donner de la tête. Depuis le 24 septembre, l’exécutif a été contraint de resserrer les mesures sanitaires dans les villes françaises les plus touchées. Malgré les annonces plus franches d’Olivier Véran, un vent de rébellion s’est dressé dans les territoires concernés.

La suite après cette publicité

De son côté, Anne Hidalgo, maire de Paris, a fait savoir sa désapprobation. À Marseille, les élus de chaque parti sont tombés d’accord en dénonçant la fermeture des bars et des restaurants. Une colère générale prise très au sérieux par l’Elysée.

>>> À lire aussi : Des manifestants font une violente intrusion au Conseil municipal de Saint-Denis !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.