Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Nouveau rebondissement dans l’Affaire Fillon : l’ex-procureur fait des révélations choc !

Publié par Manon CAPELLE le 18 Juin 2020 à 10:53
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En 2017 se tenait l’affaire Fillon. C’est lors d’une commission d’enquête qu’Éliane Houlette, ancien procureur du Parquet National Financier, a révélé avoir subi de nombreuses « pressions » lors de cette affaire.

La suite après cette publicité
françois fillon affaire procureur pressions

>>> À lire aussi : Remaniement : quels sont les ministres qui sont sur la sellette ?

L’ancien procureur de l’affaire Fillon a subi de fortes pressions

La suite après cette vidéo

Il y a trois ans, l’affaire Fillon pesait lourd sur la campagne présidentielle qui se déroulait à l’époque. À ce moment, Éliane Houlette était le procureur national financier en charge du dossier. Elle affirme ne pas avoir exercé avec une totale liberté. Devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale ce mercredi 10 juin, Éliane Houlette a été auditionnée et a dénoncé la « pression du parquet général. » 

La suite après cette publicité

« On ne peut que se poser des questions. C’est un contrôle très étroit », confiait-elle à la commission. D’après ses dites, les actes judiciaires concernant François Fillon devait être synthétisés « avant 11 heures le lendemain. »

Alors, l’ancienne procureur se remémore : « Les demandes de précisions, de chronologie générale, -tout ça à deux ou trois jours d’intervalle -, les demandes d’éléments sur les auditions, les demandes de notes des conseils des mis en cause (…) Il y a des rapports qui étaient circonstanciées, qui faisaient dix pages, précis, clairs. »

>>> À lire aussi : « Probablement qu’il y a une forme de racisme impensé qui perdure » : retour sur les propos de Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement !

La suite après cette publicité

Elle a fini par ouvrir une information judiciaire

Mais, l’ancienne magistrate ne s’arrête pas là. Lors de son audition, Éliane Houlette fait état d’une réunion durant laquelle on l’aurait poussée à avancer plus vite dans l’affaire du couple Fillon. « J’ai été convoquée au parquet général parce que le choix procédural que j’avais adopté ne convenait pas. On m’engageait à changer de voie procédurale, c’est-à-dire à ouvrir une information judiciaire. J’ai reçu une dépêche du procureur général en ce sens », raconte-t-elle.

Cette réunion se serait déroulée à Paris le 15 février 2017. Alors qu’elle tenait à son indépendance, Éliane Houlette a réussi à tenir quelques jours de plus. En revanche, le 24 février 2017, elle a cédé après avoir été convaincue de la nécessité d’ouvrir une information judiciaire. 

La suite après cette publicité

Bien que l’ancienne procureur s’en prenne au parquet général en dénonçant une « énorme pression », elle épargne largement les ministres de la Justice.

>>> À lire aussi : Les secrets « salaces » de Donald Trump révélés : le livre qui fait scandale !

Source : Gala

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.