Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Un député LREM accusé d’harcèlement sexuel par Rachida Dati

Publié par Lou Tabarin le 01 Juin 2022 à 14:46
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après l’affaire Damien Abad, c’est au tour d’un autre partisan de la République en Marche d’être dans la tourmente. Le député Gilles Le Gendre est dans le viseur de Rachida Dati, qui vient de déposer un signalement pour harcèlement moral et sexuel. Les faits remonteraient à 2018-2020, au moment où ce dernier présidait le groupe du parti d’Emmanuel Macron à l’Assemblée.

Gilles Le Gendre

Elle dénonce des comportements inappropriés dans une lettre

Le lundi 30 mai, Rachida Dati a adressé un courrier accablant à la procureure de la République de Paris. Elle explique que Gilles Le Gendre a eu des « comportements inappropriés«  envers une collaboratrice.

La maire du VIIe arrondissement accuse également Gilles Le Gendre de mentir depuis plusieurs années. « Je n’ai pas connaissance de cas précis et suspects. Néanmoins, nous devons être intraitables par rapport à ce sujet » , expliquait-il au micro de France Inter le 27 février 2020, au sujet du harcèlement sexuel à l’Assemblée.

L’ex-ministre de la Justice exige qu’une enquête soit menée afin de tirer au clair ces soupçons qui « paraissent devoir justifier d’une enquête tout particulièrement au vu de la gravité des faits, de la qualité de leurs auteurs présumés et de l’enceinte institutionnelle où ils se seraient produits » .

Les langues se délient, un député confirme les faits

Sur Facebook, le député Joachim Son-Forget, qui a quitté LREM fin 2018, a apporté son soutien à Rachida Dati. Il affirme être au courant de diverses histoires de harcèlement sexuel concernant Gilles Le Gendre : « je connais tous les détails. J’ai des noms et des témoins » .

JSF Facebook déclaration

« Une pure calomnie » déplorent les proches de l’accusé

Interrogé par Le Parisien, Gilles Le Gendre n’a pas souhaité répondre à ces accusations. Dans un communiqué publié ce matin, il annonce qu’il porte plainte pour dénonciation calomnieuse contre Rachida Dati. « En me mettant personnellement en cause, Mme Dati relance la rumeur ayant servi à une manipulation grossière pour tenter d’empêcher mon élection à la présidence du groupe La République en Marche en septembre 2018 » , a déclaré le député.

Du côté des proches de Gilles Le Gendre, tous s’insurgent et dénoncent une manipulation politique. À quelques jours du premier tour des élections législatives, ça annonce la couleur.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER