Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : Quel est le coût de tous ses déplacements en avion ?

Publié par Felix Mouraille le 27 Juil 2022 à 5:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Actuellement en déplacement en Cameroun, Emmanuel Macron doit souvent prendre l’avion pour mener à bien ses missions. On imagine que cette opération régulière est coûteuse. Mais combien coûte exactement tous les déplacements du président de la République ?

macron popularite

Dans le cadre d’un voyage dédié à la sécurité alimentaire et aux futurs investissements français, Emmanuel Macron va se rendre dans plusieurs pays d’Afrique. Le président Emmanuel Macron commence son voyage au Cameroun pour ensuite s’envoler au Bénin avant de terminer sa tournée en Guinée-Bissau.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Même pendant les législatives, Emmanuel Macron a dû se rendre en Ukraine pour rencontrer Volodymyr Zelensky. Plus récemment encore, il est venu voir l’état des forêts brulées en Gironde. En bref, le président de la République doit souvent utiliser l’avion pour se déplacer. À chaque fois qu’il doit voyager, Emmanuel Macron opte pour l’avion comme moyen de transport (l’A330 présidentiel).

Emmanuel Macron : un coût de déplacement important

Face à ces déplacements à répétition en avion, la Cour des comptes s’est donc attardée sur le coût de ces derniers. Au cours de l’année 2021, le chef de l’Etat a effectué 54 voyages en avion qu’ils soient officiels ou officieux. Sachant que ces vols coûtent 20 000 € par heure. Pour les moins forts en mathématiques, cela fait 4,4 millions d’euros consacrés aux déplacements en avions du président de la République.

De plus, si à ce montant on rajoute la totalité des déplacements, on dépasse la barre des 7 chiffres. En effet, la Cour des comptes rapporte que le montant de la totalité des déplacement d’Emmanuel Macron montent à 10,5 millions d’euros en 2021. Reste à savoir le pourcentage de vols qui aurait pu être effectué en voiture ou en train. Un choix de déplacement que François Hollande avait fait lorsqu’il était au pouvoir.

0