Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : nouvelles annonces sur la fin de vie

Publié par Fanny Jacob le 03 Avr 2023 à 17:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

En ce moment, Emmanuel Macron est dans la tourmente. Le président observe sa côte de popularité baisser à cause du passage en force de la réforme des retraites. Mais, il a décidé de faire de nouvelles annonces qui devraient faire plaisir à certains militants.

La suite après cette publicité

En effet, le chef de l’État a annoncé que le suicide assisté allait faire ses premiers pas en France. Cela faisait des années que beaucoup de Français attendaient cette loi.

À lire aussi : Elisabeth Borne virée ? Ce détail qui empêche Emmanuel Macron de s’en séparer

Emmanuel Macron annonce l’aide active à mourir

La suite après cette publicité

Malgré le report de sa mesure phare du service militaire revisité, Emmanuel Macron va bientôt mettre en application une autre mesure, très attendue en France. Il s’agit concrètement du suicide assisté ou de l’euthanasie pour les êtres humains.

Ce 3 avril 2023, le président a effectivement accueilli les membres de la Convention citoyenne sur la fin de vie. Cela fait suite à un vote majoritaire de ses 184 membres pour un changement de la loi pour que celle-ci permette une aide active à mourir sous conditions.

Dans ce cadre, Emmanuel Macron a donc tenu un discours sur le sujet de la fin de vie. Il y a décrit plusieurs changements à venir. Pour commencer, le président a annoncé qu’il voulait créer un « modèle français de la fin de vie » . Un modèle qui s’appuierait ainsi sur les bornes de la Convention citoyenne.

La suite après cette publicité
emmanuel macron fin vie discours (1)

À lire aussi : « Pas appropriée » : Elisabeth Borne tacle l’apparition de Marlène Schiappa dans Playboy

Un suicide assisté « pas réalisé pour un motif social »

« Vous avez souligné l’importance de la prise en compte et de l’analyse du discernement » , a-t-il expliqué avant d’évoquer l’aide active à mourir « ne soit pas réalisée pour un motif social » . Elle sera alors réalisée dans le cadre de l’incurabilité d’une maladie, par exemple. Il a précisé que cette aide ne serait d’ailleurs pas ouverte aux personnes mineures.

La suite après cette publicité

Emmanuel Macron a aussi indiqué que la France mettra en application la loi Claeys-Leonetti de 2016. Cette loi prône le développement des soins palliatifs.

Le projet de loi pour la fin de vie en France devrait arriver à la fin d’été 2023. C’est en tout cas ce qu’a demandé Emmanuel Macron à son gouvernement.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Brigitte Macron : la terrible nouvelle qui s’abat sur la Première dame