Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Taxe d’habitation : Jean Castex fait une grande annonce !

Publié par Romane TARDY le 18 Juil 2020 à 15:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le Premier ministre, Jean Castex, l’a confirmé : la suppression de la taxe d’habitation pour tous aura bien lieu. Le gouvernement vise l’horizon 2023.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Port du masque obligatoire : la date a changé et se rapproche !

La suite après cette vidéo

La taxe d’habitation supprimée en 2023 !

Le gouvernement a tranché sur la question de la taxe d’habitation. Jean Castex, invité vendredi 17 juillet au Journal de 20h de France 2, a affirmé que l’exécutif maintient le cap sur le sujet. Cette suppression devait d’abord concerner 80% des ménages en ôtant les 20% des foyers les plus aisés, elle concernera finalement tout le monde. L’horizon fixé est 2023.

La suite après cette publicité

Le gouvernement ne veut pas jouer sur la fiscalité pour faire face à la crise économique déclenchée par l’épidémie du Covid-19 : « Nous ne pensons pas que le recours à l’arme fiscale soit un bon outil pour gérer la crise » , a expliqué le Premier ministre. Il a également précisé : « nous nous adapterons en fonction de l’évolution de la conjoncture » .

Quelques incompréhensions

Toutefois, cette décision pour la taxe d’habitation entraîne certains problèmes. Déjà, la frontière pour entrer dans les 20% des Français les plus aisés débute pour un célibataire de 2500 euros de revenus et pour beaucoup à ce niveau, on n’est pas riche. Certains estiment que ce choix vise trop les électeurs de Macron et donc une partie particulière de la population.

La suite après cette publicité

Par ailleurs, les discours du Président et du ministre de l’Economie sur la taxe d’habitation n’avaient pas été les mêmes quelques jours auparavant. En effet, le 14 juillet Emmanuel Macron avait évoqué un possible report pour les foyers les plus aisés. Bruno Le Maire, quant à lui, avait évoqué deux options pour ces 20% des ménages : soit le report de la suppression soit un effort aux 5% des plus riches.

A lire aussi : Donald Trump: ces remarques concernant Brigitte Macron qui ne passent pas

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.