Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Elisabeth Borne virée ? Ce détail qui empêche Emmanuel Macron de s’en séparer

Publié par Alicia Trotin le 30 Mar 2023 à 14:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le départ d’Elisabeth Borne semble espéré mais pas réalisable. En effet, si la Première Ministre est encore en poste, il y a à cela une bonne raison. Il parait que le président Emmanuel Macron ne peut pas la pousser à la démission, même si le chaos actuel l’exige.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Vous m’avez vendu Elisabeth Borne… » : Emmanuel Macron sur le point de se séparer de sa Première ministre ?

Elisabeth Borne

Elisabeth Borne « arrogante »

La suite après cette publicité
La suite aprés cette video

Si dans les manifestations les grévistes exigent son départ, on ne peut pas non plus dire que ses collègues se battent pour qu’elle reste à Matignon. En effet, Élisabeth Borne n’a pas la cote en ce moment, et pour cause. Après ses innombrables utilisations du 49.3, il semblerait qu’elle soit devenue l’ennemi public numéro 1.

D’après BFM TV, l’opinion publique la catégoriserait principalement d’arrogante, autoritaire et inquiétante dans le dernier sondage Elabe. Des termes peu valorisants qui ne sont pas mieux à l’Assemblée Nationale. Politico dénonce les critiques incessantes que doit porter la première ministre : “des offs malveillants teintés de misogynie”. Une atmosphère pesante pour le gouvernement comme pour la principale intéressée.

À lire aussi : Elisabeth Borne sur le point de démissionner ? Un proche sort du silence

La suite après cette publicité

La 2e femme Première Ministre

Il ne faut pas oublier que même si elle est détestée depuis le passage en force de la réforme des retraites, sa nomination a été vécue comme une victoire. Et pas n’importe laquelle, c’est la deuxième femme à être élue Première Ministre. Un statut peu commun, qu’Emmanuel Macron ne peut ignorer.

Edith Cresson avait été la première à porter ce lourd fardeau, et était restée en poste 10 mois et 18 jours. Une durée que le président doit absolument dépasser. Un conseiller à l’Élysée, a confirmé cette rumeur.

La suite après cette publicité

“Jamais le président ne prendra le risque de la sortir avant”.

Il faudra donc attendre jusqu’au 3 avril pour espérer un éventuel changement de ministre.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Arrogante, incompétente » : Elisabeth Borne se justifie sur l’utilisation du 49.3 au JT de TF1 mais ça ne passe pas du tout

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.