Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« En réalité, je dormais » : Florian Philippot a été flashé ce dimanche à 170 km/h

Publié par Celine Spectra le 25 Avr 2022 à 14:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Visiblement Florian Philippot était pressé d’aller voter ce dimanche 24 avril ! En effet, la voiture de celui qui estime qu’Emmanuel Macron doit se justifier sur son patrimoine, a été prise en excès de vitesse à plus de 170 km/h sur l’autoroute A4.

Selon lui, suite à cette infraction, il a finalement été bloqué une dizaine de minutes sur l’aire de repos… Puis la gendarmerie l’a accompagné à une gare.

La suite après cette publicité
"En réalité, je dormais" : Florian Philippot a été flashé ce dimanche à 170 km/h

YouTube

Florian Philippot contrôlé sur l’autoroute à plus de 170 km/h !

Ce dimanche 24 avril, Florian Philippot semblait pressé de se rendre dans les urnes ! En effet, le véhicule de celui pour qui la crise Covid n’est qu’une vaste supercherie, a été contrôlé à plus de 170 km/h sur l’autoroute A4 !

Le président des Patriotes a été flashé vers 11 heures alors qu’il se dirigeait en Moselle, à Forbach. Cette commune est d’ailleurs celle où il se présentera en juin prochain aux élections législatives. Mais visiblement, ce n’est pas lui qui conduisait, mais son chauffeur qui a donc été contrôlé à plus de 170 km/h.

La suite après cette publicité

« Je dormais à ce moment-là »

Selon les premières sources, Florian Philippot a donc été retenu une dizaine de minutes sur l’aire de repos de Vrigny. Son véhicule a ensuite fait l’objet d’une rétention immédiate auprès du poste de commandement.

Contacté par des journalistes, Florian Philippot a déclaré qu’à ce moment-là, il se dirigeait à Forbach pour aller voter et que le véhicule était conduit par un ami. Il précise, par ailleurs, qu’il s’était endormi dans la voiture et qu’il n’avait pas vu que son chauffeur avait atteint les 170 km/h.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Néanmoins, le futur candidat a toutefois réussi à aller voter. Car comme il le disait si bien, rien ne pouvait l’empêcher de voter contre Macron. Non titulaire du permis de conduire, il affirme que les gendarmes l’ont ensuite accompagné vers la gare la plus proche. Pour l’heure, cette information n’a pas été confirmée par la gendarmerie.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo