Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : Cet élément qui a intrigué pendant son interview

Publié par Elodie GD le 16 Mai 2023 à 16:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lors de son interview au JT de 20H, Emmanuel Macron a brandi une mystérieuse batterie qui a intrigué. Selon ses dires, elle est fabriquée par une entreprise qui va bientôt s’installer en France. Mais à quoi sert-elle ?

Publicité

>> A lire aussi : « Déni de réalité » : Emmanuel Macron s’en prend aux opposants de sa réforme, ça ne passe pas

Emmanuel Macron encourage l’ouverture de nouvelles usines

Ce 15 mai, Emmanuel Macron a accordé une interview à TF1. Interview au cours de laquelle il est revenu sur des sujets tels que l’inflation, les contestations liées à la réforme des retraites ou encore les impôts.

Publicité

Face à Gilles Bouleau, le président a également brandi une mystérieuse batterie orange, qui a intrigué.

« J’étais à Dunkerque vendredi. Vous voyez ? C’est pour cette petite batterie électrique faite par ProLogium et, c’est 5,2 milliards d’euros d’investissements qui se feront à Dunkerque et c’est 3 000 emplois rien que pour cet investissement » , a-t-il indiqué.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
emmanuel macron
Publicité

>> A lire aussi : Emmanuel Macron alerte sur une arnaque par SMS, vous l’avez déjà sûrement reçue

« Ces nouvelles batteries vont réduire les coûts »

ProLogium est un groupe taïwanais qui a récemment annoncé l’implantation prochaine d’une usine de batterie à Dunkerque. Le groupe a proposé 5,2 milliards d’euros d’ici 2030. Une somme qui correspond à un objectif de production de 48 Gwh par an.

Publicité
Publicité

Très intéressé par les solutions proposées par le groupe, ainsi que par la réindustrialisation, Emmanuel Macron compte sur ProLogium afin de résoudre les problèmes liés à la voiture électrique.

« Ces nouvelles batteries solides vont les résoudre, raccourcir le temps de recharge, alléger le poids du véhicule et réduire les coûts » , avait expliqué le PDG du groupe ProLogium, Vincent Yang. Après son annonce, quelques constructeurs automobiles avaient indiqué leur volonté d’installer des usines dans le nord de la France. Parmi eux, Renault et Toyota.

>> A lire aussi : Emmanuel Macron agacé par les écrits érotiques de Bruno Lemaire ? Le ministre répond cash

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.