Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Un « plateau de tournage » : Le massacre de Boutcha scénarisé ? La Russie réitère ses accusations

Publié par FJ le 07 Avr 2022 à 13:46
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une situation affolante qui fait la une des médias depuis quelques jours maintenant. Durant la guerre en Ukraine, la ville de Boutcha est devenue le théâtre de l’horreur. Des civils seraient torturés et des femmes violées par les militaires russes. Face aux images terrifiantes, l’ambassade de Russie a décidé de réagir sur Twitter assurant que la ville martyre était en réalité « un plateau de tournage de film ». Un tweet évidemment supprimé depuis.

ukraine boutcha tweet russe plateau tournage

Boutcha, théâtre de l’horreur de la guerre en Ukraine

Depuis jeudi 24 février 2022, la Russie est en guerre contre l’Ukraine. Une guerre dont les « règles » avaient été fixées dès le départ à savoir, l’interdiction formelle de s’attaquer aux civils. Mais il semblerait que la Russie ait rapidement oublié cette règle.

En effet, depuis quelques jours maintenant, les médias ne parlent que de la ville de Boutcha. Cette dernière est le théâtre de l’horreur de ce qui se passe réellement en Ukraine. Des civils sont tués alors qu’ils se promènent à vélo. Ils sont retrouvés les mains liées, tués par une balle dans le dos, des femmes sont violées. Une situation que certains n’ont pas hésité à qualifier de « génocide ».

L’ambassade de Russie dérape

C’est la raison pour laquelle Volodymyr Zelensky a demandé aux pays de l’Europe et à l’ONU d’agir immédiatement. Face au tollé que cela provoque dans le monde entier, l’ambassade de Russie a décidé de réagir dans un tweet posté ce jeudi 7 avril 2022. 

Et pour cause, ils ont diffusé des images de la ville martyre de Boutcha et ont accompagné cela de la légende suivante : « Ville de Boutcha, plateau de tournage ».

Un tweet supprimé depuis qui a suscité une vague de colère notamment chez les hommes politiques qui ont immédiatement réagi : « Face à l’indécence et la provocation de la communication de l’ambassade de Russie en France sur les exactions de Bucha, j’ai décidé la convocation au Quai d’Orsay ce matin de l’Ambassadeur de Russie », a écrit Jean-Yves Le Drian.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.