Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Marine Le Pen favorable à la peine de mort ? Ses nouveaux propos polémiques sur ce sujet épineux

Publié par Mia le 16 Avr 2022 à 6:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La candidate du Rassemblement National, Marine Le Pen, serait-elle en faveur de la peine de mort ? Ce vendredi 15 avril, invitée chez BFMTV, cette dernière a avoué être prête à faire voter cette loi par un référendum. Une prise de position qu’elle n’avait pas vraiment exprimée auparavant. Pour cause, son programme sur un référendum pour la peine de mort présentait de grandes lacunes légales. Elle avait donc laissé tomber ce point juridique pour se consacrer à d’autres lois. Un changement d’avis qui intervient à quelques jours du vote et avant même le débat d’entre-deux-tours.

peine de mort marine le pen avis changements

Marine Le Pen : un programme bancal sur la peine de mort

En réalité, Marine Le Pen avait déjà dit vouloir un référendum sur la peine de mort. C’était lors de son interview pour Hugo Decrypte, il y a quelques semaines. Néanmoins, son programme à ce sujet présentait encore de gros soucis d’ordre juridique. Celle qui aurait pu finir en tête au premier tour se heurterait notamment à la Constitution.

D’après certains de ses opposants, et même des sympathisants, son référendum pour la peine de mort reviendrait à enfreindre plusieurs lois qui ne peuvent être contournées. Selon Marine Le Pen, le seul moyen pour faire restaurer cette loi abolie en 1981 serait donc de changer carrément la Constitution. Une décision « anticonstitutionnelle » qui ne plait vraiment pas à tous les Français.

Elle change d’avis : « Tout pourrait passer par un référendum »

Ce vendredi, Marine Le Pen semble avoir changé d’avis sur sa loi. Elle se dit maintenant prête à l’adopter, même si la Constitution l’en empêche. « La question de la peine de mort pourrait passer par un référendum. Tout pourrait passer par un référendum » , a-t-elle déclaré sur BFMTV. Selon la candidate RN, pour qui va peut-être voter Delphine Wespiser, il est essentiel d’ouvrir le débat aux citoyens.

De ce fait, instaurer un RIC pour la peine de mort serait une logique démocratique. Pour elle, dans « une démocratie mature«  aucun débat ne devrait être interdit, même si la Constitution dit le contraire. En tout cas, nous savons que si elle ne rétablit pas la peine de mort par référendum, la candidate est favorable à une « perpétuité réelle » . Elle devrait donc, dans tous les cas, changer la justice française pour remettre les peines planchers au goût du jour.

Et vous, êtes-vous favorable à un référendum sur la peine de mort ?