Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Eric Zemmour sur le point d’abandonner la présidentielle ? Le polémiste fait une annonce choc

Publié par Mia le 21 Fév 2022 à 12:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le candidat de « Reconquête » semble avoir des petits soucis pour sa candidature à l’élection présidentielle 2022. En effet, Eric Zemmour s’est exprimé ce dimanche 20 février sur le sujet des 500 parrainages, nécessaires pour se présenter. D’après lui, il serait très compliqué d’obtenir les signatures et a d’ailleurs assuré qu’il était « possible » qu’il ne les obtienne pas dans les délais impartis. Coup dur pour le candidat d’extrême droite. D’ailleurs, il n’est pas le seul dans ce cas. Un autre prétendant à la présidence paraît également dans une mauvaise posture. Il s’agit de sa rivale Marine Le Pen, elle aussi incertaine face aux 500 signatures d’élus demandées.

presidentielle 2022 eric zemmour parrainages

>>> A lire aussi : Elyze, le Tinder de la présidentielle : Cette application qui peut vous aider dans vos votes

Eric Zemmour aura-t-il ses 500 parrainages à temps ?

Pas de chance pour ce nouveau politicien qu’est Eric Zemmour. Ce dimanche, celui-ci a fait état d’une grande inquiétude face au nombre de signatures à obtenir pour se présenter à la présidentielle 2022. En effet, Eric Zemmour, comme ses rivaux, doit présenter 500 parrainages pour espérer déposer sa candidature officiellement. Cependant, d’après le candidat, beaucoup d’entre eux n’arrivent pas à obtenir ces 500 signatures, sinon des promesses de parrainages. Pour l’instant, les seuls ayant réussi cette épreuve sont Valérie Pécresse, Emmanuel Macron, Anne Hidalgo, Nathalie Arthaud, Fabien Roussel et Jean Lassalle.

Pour Eric Zemmour, la tâche n’est pas aisée : « Je n’ai aucune certitude, c’est très dur, on passe des heures à téléphoner, mon ami Philippe de Villiers parle des heures avec les maires, Guillaume Peltier parle des heures avec les maires, moi-même je téléphone aux maires pour essayer de les convaincre » , a-t-il déclaré. En effet, il doit déposer ces parrainages avant le 4 mars prochain. Ce qui ne lui laisse pas beaucoup de marge de manœuvre. Néanmoins, Eric Zemmour assure que « c’est très possible » d’obtenir ces 500 parrainages dans les temps. Espérons pour lui qu’il ne se leurre pas.

Marine Le Pen dans une vraie « incertitude »

À noter qu’Eric Zemmour n’est pas le seul à avoir du mal à réunir ses parrainages. En effet, sa principale rivale de droite est, elle aussi, dans une mauvaise posture. Ce dimanche 20 février, le porte-parole du Rassemblement National a d’ailleurs soulevé une grande « incertitude » pour les signatures de Marine Le Pen. D’après lui, la candidate aurait du mal à voir le bout : « Au moment où on parle, il y a une vraie incertitude, nous ne savons pas si nous aurons nos 500 parrainages. Il nous manque encore 80 promesses de parrainages pour être certain de parvenir aux 500 signatures » .

Celui-ci a notamment dénoncé un « système complètement verrouillé qui ne fonctionne plus » avec des « maires parfois sous influence de barons locaux » . Marine Le Pen est sans doute dans le même cas qu’Eric Zemmour. Ce dernier a d’ailleurs jugé que l’élection serait « illégitime«  s’il n’obtenait pas les 500 parrainages requis. En effet, selon lui (et ça doit être aussi le cas du RN), les élus sont effrayés par l’extrême droite : « Les maires me disent : ‘oui, vous êtes formidables, on est d’accord avec vous’, mais ils ont peur » , a-t-il souligné.

>>> A lire aussi : Présidentielle 2022 : Nouveau rebondissement selon un dernier sondage

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0