Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Présidentielle : Nouveau rebondissement pour le second tour

Publié par Romane TARDY le 28 Jan 2022 à 19:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron a bien des soucis à gérer : crise sanitaire avec des chiffres record, conflit européen mais il a surtout en vue sa possible réélection en avril. En effet, les débats autour de la présidentielle s’enchainent mais le chef de l’Etat fait attendre l’annonce officielle de sa candidature. Pourtant, la plupart des sondages le donnent gagnant. Le dernier en lice a révélé qui serait son adversaire au second tour.

>>> A lire aussi : François Hollande sur le point d’annoncer sa candidature à la Présidentielle ?

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête

Si Emmanuel Macron est rejeté par de nombreux Français, qui ne veulent surtout pas le voir au gouvernement cinq ans de plus, il reste en pole position dans la plupart des sondages. Dans une nouvelle enquête BVA réalisé pour Orange et RTL, le chef de l’Etat actuel est crédité de 24% des intentions de vote. Il conserve ainsi une solide avance sur ses adversaires.

La deuxième personne qui accédera au second tour fait plus débat. Tout semble aujourd’hui se jouer entre deux femmes : Valérie Pécresse et Marine Le Pen. Alors renouveau ou remake de 2017 ? Alors qu’Eric Zemmour stagne autour des 12,5% d’intention de vote, les deux femmes politiques sont au coude-à-coude.

Marine Le Pen prend l’avantage

Dans ce dernier sondage, c’est la candidate Rassemblement national qui prend les devants avec 18% des intentions de vote contre 16% pour la candidate des Républicains.

Autre petit avantage pour Marine Le Pen : son socle électoral solide. En effet, 77% des électeurs sont certains de leurs choix. Au contraire, voter Valérie Pécresse est encore en grande réflexion pour certains. Seulement 57% des personnes qui comptent donner leur voix à la présidente de la région Ile-de-France sont certains de leur choix.

Toutefois, la présidente du RN vient aussi de perdre un soutien de taille. Sa nièce, Marion Maréchal, ne semble pas vouloir la soutenir. Questionnée par Le Parisien, elle ne rejoindrait pas sa tante, lui reprochant ses changements idéologiques trop régulier. Elle hésiterait même à aller du côté d’Eric Zemmour. Ce choix peut-il avoir une influence sur les votes ? Nous le saurons bien assez tôt.

>>> A lire aussi : Face à Baba avec Jean-Luc Mélenchon : Les internautes se lâchent avec des tweets bien moqueurs

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.