Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Vladimir Poutine, un « dictateur » : Boris Johnson ne mâche pas ses mots

Publié par Camille Lepeintre le 24 Fév 2022 à 15:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis ce matin, la guerre a frappé aux portes de l’Ukraine ! Si le Président Emmanuel Macron s’est exprimé aux alentours de 13h sur la crise qui oppose la Russie à l’Ukraine, le Premier ministre britannique, Boris Johnson a également pris la parole.

>>> À lire aussi : Chaos en Ukraine : Les sirènes d’alarme anti-bombardement font froid dans le dos (vidéo)

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Boris Johnson apporte son soutien aux Ukrainiens !

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est exprimé suite à la déclaration de guerre de la Russie face à l’Ukraine. Un conflit qui fait rage depuis ce matin avec de nombreux bombardements sur le territoire ukrainien et dont les pertes d’une dizaine de civils et d’une quarantaine de militaires sont à déplorer. Le peuple britannique soutient fermement les Ukrainiens, selon les dires du Premier ministre lors de sa prise de parole, ce jeudi 24 février 2022.

Il dénonce « des actes de violence contre le peuple et les soldats ukrainiens » , commis par les soldats russes. « Les mois qui s’annoncent vont être difficiles, l’espoir va se faire rare, mais il sera de nouveau là, en Ukraine, dans les mois à venir. En dépit des missiles, des bombes, des tanks, je ne pense pas que le dictateur russe pourra casser la nation ukrainienne » , a assuré Boris Johnson en insistant sur le terme de « dictateur » à l’encontre de Vladimir Poutine, Président de la Russie.

« C’est une attaque contre la démocratie »

« Je dis aux Ukrainiens dans ce moment très difficile que nous sommes à vos côtés, (…) et nous sommes de votre côté » , a-t-il de nouveau insisté. Une prise de position qu’Emmanuel Macron, a également choisi lors de son allocution aux Français, ce jeudi à 13h30. Boris Johnson annonce que le Royaume-Uni, malgré le fait que le territoire ne fasse plus partie de l’Europe, fera tout son possible, avec ses alliés dans le monde, pour que « l’indépendance de l’Ukraine soit à nouveau une réalité » .

Il termine : « Cette agression n’est pas seulement une attaque sur l’Ukraine. C’est une attaque contre la démocratie, contre la liberté en Europe de l’Est, et dans le monde entier » .

>>> À lire aussi : Pourquoi Poutine attaque l’Ukraine ? Cette vidéo vous explique la guerre en Ukraine en 1 minute (vidéo)

0