Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Violences : Le 14 juillet sera-t-elle une journée à risque ?

Publié par Fanny Jacob le 12 Juil 2023 à 19:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Face aux émeutes après la mort de Nahel, Emmanuel Macron est obligé de prendre des décisions très complexes. Et parmi elles, de nombreuses interdictions et notes préventives pour la fête nationale du 14 juillet. Pour cause, ce vendredi s’annonce clairement comme une journée sous tensions.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Les aides sociales des parents des jeunes impliqués dans les émeutes bientôt supprimées ?

Le 14 juillet devrait être un jour très tendu en France

Ce vendredi 14 juillet 2023, nous célébrerons la fête nationale française. Un jour citoyen, bienveillant, normalement. Mais, après la mort de Nahel, le pays est en proie aux violences.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Face à la situation, le gouvernement a dû prendre les devants en prévision. Pour lui, ce 14 juillet sera particulièrement tendu dans les rues.

Elisabeth Borne a, par exemple, déjà interdit les feux d’artifice pour la fête nationale. La Première Ministre veut absolument éviter tous les risques pour la Saint-Jean.

Une interdiction qui a été décidée à cause des risques liés à la sécheresse et donc à cause des risques d’incendies. Mais aussi à cause des potentielles violences à prévoir pour cette fête annuelle.

La suite après cette publicité
emeutes 14 juillet (2)

A lire aussi : Cette vidéo d’un papa, allant chercher son fils qui participait aux émeutes pour le ramener à la maison, fait le buzz

Des dégradations et des incendies attendus pour la fête nationale

La suite après cette publicité

Aussi, une note du renseignement territorial vient d’être rendue publique par le gouvernement, en prévision des violences. BFMTV a pu y avoir accès.

Ce document prévoit de nombreuses tensions, notamment dans des quartiers sensibles. Certaines zones seront donc particulièrement surveillées, ce 14 juillet. Les policiers devraient y être bien plus nombreux.

Le document cite certaines zones comme l’Île-de-France, le département de l’Essonne, le Nord, la région lyonnaise et les quartiers sensibles de province.

La suite après cette publicité

Plusieurs actions possibles y sont aussi listées. Voici ce que prévoit la note : des dégradations et des incendies de biens publics. Les commissariats devraient être particulièrement touchés. Des tirs de mortiers également.

Des stocks de mortiers ont déjà été mis de côté spécialement pour l’événement. Les forces de l’ordre, mais aussi les pompiers pourraient être visés par des violences.

A lire aussi : Affaires Nahel : Un émeutier raconte les violences de l’intérieur

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.