Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

La véritable recette des spaghettis à la bolognaise à l’italienne ! À partager en amoureux comme La Belle et le Clochard

Publié par Tom le 14 Fév 2021 à 12:44

On mange tous des spaghettis à la bolognaise depuis tout petit et on les connait par coeur. Un peu de viande hachée, de la sauce tomate, des spaghettis et le tour est joué. Pourtant, la véritable sauce est un peu plus compliquée que cela. Mais pas de panique, on vous détaille tout juste en-dessous.

A noter, que si en France, la sauce bolognaise se mange avec des spaghettis, à l’origine, elle se mange davantage avec des tagliatelles. Le terme bolognaise est d’ailleurs une mauvaise traduction puisque les habitants de Bologne sont les Bolonais et les Bolonaises. Mais l’avantage des spaghettis, surtout en amoureux, c’est que l’on peut reproduire cette scène mythique de La Belle et le Clochard. Assez de blabla, place aux fourneaux.

Les ingrédients de la sauce pour environ 10 personnes

– 500 g de boeuf haché 5%

– 50 g de pancetta ou de lardons (optionnel)

– 700 g de tomates émondées, ou de pulpe de tomate en conserve

– 1 carotte, 1 branche de céleri

– 2 gousses d’ail rose, 1 oignon jaune, 1 échalote

– 1 verre de vin rouge

– Un peu de lait, ou de crème

– Sel, Poivre, Sucre, Laurier, Basilic

Les étapes de préparation de la sauce

– Commencez par préparer ce qu’on appelle soffritto. Le soffritto c’est la base de toutes les sauces italiennes à base de tomate ou presque. C’est un mélange de légumes et d’herbes coupés très finement, qu’on fait revenir dans de l’huile d’olive avant d’ajouter la tomate, et c’est ce qui parfume la sauce. Commencez donc par hacher très fin votre ail, l’oignon, votre échalote, votre céleri et votre carotte. En tout petits dés. Faites revenir doucement dans une grande cocotte avec un peu d’huile d’olive quelques minutes.

– Par la suite, faites revenir votre viande, à un feu plus vif. Baissez votre feu. Déglacez avec le vin rouge. Ajoutez ensuite un peu de lait ou de crème pour casser l’acidité.

– Ensuite, c’est le moment d’ajouter la pulpe de tomate. Là vous avez deux choix : soit vous faites votre pulpe vous même. Il suffit de prendre des tomates, d’en retirer la peau, et de concasser la chair en enlevant les pépins. Deuxième solution, vous prenez de la pulpe de tomate toute faite : bien pratique quand ce n’est pas la saison des tomates.

– Pour finir, vient l’étape du mijotage. Et là, c’est long puisque cette étape dure 2 heures, si l’on veut que les choses soient bien faites. En fin de cuisson, assaisonnez avec le sel et le poivre. Ajoutez un peu de sucre selon l’acidité.

– Maintenant pour les pâtes. Ajoutez des pâtes préalablement cuites dans la sauce, et ajoutez du parmesan. Laissez réchauffer quelques minutes. Servez immédiatement, avec une pointe de basilic frais. Et Viva Italia.

Nos autres recettes qui sentent bon la Méditerranée :

Généreux et gourmand, voici le gratin de gnocchis ! Une recette toute simple mais succulente

Tapas au chorizo, mozzarella et herbes de provence : c’est parti pour l’apéro !

Des pâtes arc-en-ciel en quelques minutes