Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Réseaux sociaux

Elle part en Turquie pour se faire réduire l’estomac et finit handicapée à vie

Publié par Alicia Trotin le 05 Août 2023 à 14:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

 Louise Bradley se souviendra de son opération pour le restant de ses jours. Souffrant de surpoids depuis trop longtemps, elle décide d’aller se faire retirer une partie de l’estomac en Turquie. Une terrible erreur du chirurgien va l’emmener en soin intensif et changer sa vie, à jamais.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Handicapé à 76 %, Alex Roca Campillo termine… un marathon ! Respect

Une opération qui tourne à la catastrophe en Turquie

Cette Britannique de 33 ans a fait confiance au mauvais médecin. Alors qu’elle attendait de se faire réduire l’estomac depuis quelques années, elle obtient enfin une place dans une clinique en Turquie. Cette opération va bel et bien changer sa vie, mais pas comme elle l’espérait.

La suite après cette publicité
chirurgie ratee turquie
Louise Bradley parle de ses péripéties sur TikTok

La procédure d’anneau gastrique devait être simple et soulager la jeune femme qui venait de développer de l’arthrite à cause de son obésité. Elle a dépensé 2 000 £ et devait se faire retirer 75 % de son estomac, selon la procédure. Après l’opération, le chirurgien lui annonce que tout s’est déroulé comme prévu et l’autorise à reprendre l’avion dès le lendemain. Une décision très risquée qui, selon les experts médicaux, aurait dû signer la sonnette d’alarme.

La suite après cette vidéo

« Sur mon vol de retour, je me suis évanouie et ils ont dû prendre une ambulance pour me récupérer à l’aéroport de Manchester et m’emmener aux soins intensifs de l’hôpital de Wythenshawe. J’ai été transférée au service de gestion du poids du Salford Royal Hospital et ils m’ont dit que j’étais la quatrième personne qu’ils avaient vue cette semaine-là après être revenu d’une intervention chirurgicale en Turquie. Alors que j’étais là, une autre femme est entrée après avoir eu une abdominoplastie en Turquie – c’était littéralement une boucherie » .

La suite après cette publicité

Ce qu’elle va apprendre lors de son hospitalisation au Royaume-Uni va la dévaster.

À lire aussi : Influenceurs, opération la plus demandée : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la chirurgie esthétique avec le Dr Lange (vidéo)

La suite après cette publicité

Handicapée à vie

Les scanners vont révéler que le chirurgien qui l’a opéré en Turquie n’a pas bien réalisé l’opération. Tout comme la femme qui est entrée après elle, le médecin a fait un véritable massacre. Il lui a enlevé 92 % de l’estomac et lui a enlevé l’œsophage. Ainsi, il lui a été expliqué que ses muscles ne fonctionnent plus et qu’elle ne peut plus avaler seule. Elle est contrainte d’être alimentée par un tube à vie.

 « J’étais en meilleure santé quand j’étais obèse. Maintenant, je suis constamment à l’hôpital et j’ai des maux d’estomac et de la diarrhée tout le temps » .

La suite après cette publicité

Pour que son expérience, aussi négative soit-elle, puisse servir à d’autres jeunes femmes, elle a décidé de se créer un compte TikTok où elle explique ses péripéties.

 « J’ai fait tellement de recherches auparavant, mais cela m’est quand même arrivé (…) Mon conseil à tous ceux qui envisagent de se faire opérer à l’étranger est de « ne pas le faire ». Beaucoup de gens disent « eh bien, cela aurait pu se produire au Royaume-Uni » » .

La suite après cette publicité

Des dizaines de victimes dans le même cas

Elle a rapidement compris grâce à la plateforme qu’elle n’était pas un cas isolé. De nombreuses femmes ont traversé cette terrible épreuve à cause de mauvais chirurgien ou de cliniques malhonnêtes. Elle a également découvert que les opérations du même genre qu’elle a subi sont glorifiées sur la plateforme. Pire encore, en parler est complexe : TikTok empêche ses utilisateurs d’aborder le sujet.

La suite après cette publicité

« Depuis que j’ai créé mon TikTok, 35 autres femmes m’ont contacté pour me dire qu’elles avaient eu exactement la même expérience que moi (…) Mais chaque fois que je mets quelque chose de négatif à propos de la chirurgie de la manche gastrique, il est retiré après quelques minutes pour « infraction des normes communautaires » . 

Jim Byrne, chirurgien consultant, s’est confié auprès du média britannique Mirror à ce sujet. Il a notamment expliqué qu’il était inutile de blâmer les gens qui vont à l’étranger pour cette procédure. Il rappelle qu’il est important de faire ses propres recherches avant de se rendre dans ces endroits. De plus, il alerte sur les différents niveaux de sécurité des pays.

La suite après cette publicité

« Les procédures qui ont lieu dans des pays comme la Turquie ne seraient pas considérées comme acceptables au Royaume-Uni. Il existe des niveaux de sécurité très différents et vous ne comprenez pas parfaitement ce à quoi vous vous inscrivez » .

Jim Byrne, chirurgien consultant

À lire aussi : Un influenceur se refait les dents en Turquie, elles sont devenues fluorescentes (vidéo)

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.