Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Agressivité, anxieté… ces effets néfastes de la chaleur sur la santé mentale

Publié par Lou Tabarin le 19 Juin 2022 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les températures sont exceptionnellement hautes pour un mois de juin. C’est peut-être la raison pour laquelle vous vous sentez mal en ce moment. Sautes d’humeur, anxiété ou irritabilité… on vous explique pourquoi la chaleur accablante est si difficile à vivre. 

Chaleur

Pourquoi sommes-nous si irritables lorsqu’il fait chaud ?

La canicule est bel et bien là. Des températures avoisinant les 40°C sont attendues dans certaines régions. La nuit, elles ne baisseront pas. Vous risquez d’avoir du mal à trouver le sommeil pour vous reposer, même s’il existe quelques astuces pour mieux dormir. Face aux fortes chaleurs, la santé mentale en prend un coup.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Selon des chercheurs américains de l’université de Berkeley, la hausse des températures augmente le taux de violence et de criminalité. « Les êtres humains se montrent peu capables de faire face à l’exposition à des températures plus chaudes » , explique Marshall Burke, l’un des auteurs d’une étude publiée en 2013.

On a tous déjà ressenti ce sentiment d’irritabilité lorsqu’on a trop chaud. On s’énerve plus facilement et notre patience atteint un stade proche de zéro. Élodie Gratreau, spécialiste en histoire et philosophie des techniques de soin en psychiatrie, a révélé la cause de ce phénomène au HuffPost. « Physiologiquement, quand il fait chaud, notre rythme cardiaque s’accélère, le pouls est plus fort, notre pression artérielle augmente, et notre niveau de cortisol (l’hormone du stress) augmente donc on aura tendance à se sentir plus irritable » , relate la doctorante.

Déshydratation, coup de chaleur, coups de soleil… les risques liés à la chaleur aggravent la fragilité mentale. Les personnes les plus vulnérables, telles que les personnes âgées ou malades, sont contraintes de rester chez elles et peuvent le vivre mal.

L’éco-anxiété, ce fléau des temps modernes

Les fortes chaleurs inhabituelles du mois de juin ne laissent rien présager de bon. Le réchauffement climatique est bel et bien présent, et les choses pourraient empirer dans les prochaines années.

Face à ce constat amer, certaines personnes développent de l’éco-anxiété. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un trouble lié aux conditions environnementales. Le philosophe australien Glenn Albrecht le définit comme « la douleur ou la détresse causée par une absence continue de consolation et par le sentiment de désolation provoqué par l’état actuel de son environnement proche et de son territoire«  .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Johanna – Ecologie Positive 🌿 (@koraii__)

Les plus touchés par l’éco-anxiété sont les jeunes âgés de 18 à 24 ans. Mattia, un adolescent de 15 ans, s’est confié à nos confrères de France 3 : « Il y a beaucoup d’angoisses, de stress. […] Je ressens un sentiment de peur quand je me rends compte du réchauffement climatique. Mais il y a un besoin quasi vital d’agir » , décrit-il en évoquant ses symptômes.

0