Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Omicron : la très bonne nouvelle qui vient de tomber !

Publié par Céline le 16 Jan 2022 à 13:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Bonne nouvelle ! Le variant Omicron de Covid-19 serait jusqu’à 10 fois moins létal que le variant Delta ! Selon des enquêtes médicales récentes, il s’avère que celui-ci également moins mortel que celui de la grippe saisonnière !

Bonne nouvelle Omicron beaucoup moins létal que ces prédécesseurs !

Image Pixabay

>> A lire aussi : Omicron : nouvelle découverte étonnante sur le variant

Omicron beaucoup moins mortel que la grippe !

Depuis quelques jours, le pic de la vague Omicron est dépassé au Royaume-Uni ! Et s’il est désormais certain qu’Omicron est beaucoup plus contagieux que ses prédécesseurs, il est également beaucoup moins susceptible de tuer ! Le bilan est donc positif, même si les chiffres sont assez compliqués à analyser pour le moment à cause d’une queue de vague delta.

À l’image de ce qui se dessine actuellement au Royaume-Unis, certains épidémiologistes estiment une chute spectaculaire dès février des admissions en soins intensifs et des décès. En France, l’Institut Pasteur a, de ce fait, révisé à la baisse ses scénarios pessimistes.

>> A lire aussi : « Omicron n’a tué personne » : Jair Bolsonaro dérape au variant du Covid-19 (vidéo)

D’autres pays très rassurants

En Californie, une autre enquête menée par l’organisme de soins KPSC se veut par ailleurs rassurante ! En effet, sur 52 297 patients diagnostiqués Covid Omicron, seul 0,5% ont été hospitalisés ! De plus, seul 0,013% ont été admises en soins intensifs. Une personne est décédée.

Comparés à ceux d’une grippe saisonnière, ces ratios sont nettement inférieurs ! En effet, il faut savoir que celui-ci représente en population générale 0.1 % de la létalité. Pour rappel, le variant Delta occasionné quant à lui, 1,3 % d’hospitalisés, 0,14 % admis en soins intensifs et 0,1 % décédés. La dangerosité d’Omicron est donc divisée par quatre comparée à Delta au sujet des hospitalisations. Et par onze en ce qui concerne le risque de décès. D’autres données danoises dévoilent également que 93 personnes ont été hospitalisées pour Omicron. La dernière semaine de décembre, cinq ont été admis en soins intensifs et aucun n’est décédé ! En ce qui concerne les non-vaccinés (environ un cinquième de la population adulte danoise), ils ne représentaient seulement que 8.5 % des personnes infectées.

>> A lire aussi : « Nous arrivons au bout du tunnel » : Omicron est-il vraiment la clé de la fin de l’épidémie ?

Source : Les échos
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0