Coronavirus : pouvez-vous participer aux tests des futurs vaccins ?

Publié par le le 02 Nov 2020

Après une année 2020 chaotique, il est temps d’en finir avec le Coronavirus ! Pour ce faire, les chercheurs essayent de trouver des vaccins efficaces contre ce virus qui nous gâche la vie. Pour atteindre ce but plus rapidement, l’Inserm cherche des volontaires aux tests. Quels sont les profils recherchés ?

Coronavirus vaccin

>>> À lire aussi : Coronavirus : stériliser une pièce en un temps record c’est possible grâce à cet objet révolutionnaire !

Vivre avec le Coronavirus

Depuis quelque temps, des tests ont lieu pour connaître les effets indésirables des vaccins mis au point par les chercheurs ainsi que son efficacité face au Covid-19. Pour faire avancer la recherche et pouvoir vivre avec le Coronavirus sans souci, l’Inserm cherche des volontaires pour participer aux essais cliniques. Qui peut participer ? L’avocat Roland Perez dévoile les profils recherchés sur Europe 1.

Dans le meilleur scénario, le vaccin sera disponible cet été. Avant sa mise sur le marché, il est nécessaire de le tester sur des volontaires comme le demande l’Inserm. Cet établissement public appartient au ministère de la Santé et au ministère de la Recherche dédié à la recherche biologique, fonctionne grâce à des sélections de candidats inscrits sur covireivac.

>>> À lire aussi : Vaccin contre le Covid-19 : 290 euros d’amende pour ceux refusant de se faire vacciner

Participer à la fabrication du vaccin contre le Coronavirus

Tout d’abord, chaque volontaire doit être majeur, en bonne santé et sans contre-indication spécifique aux vaccins. Toutefois, les personnes de plus de 60 ans sujettes au diabète, surpoids ou hypertension artérielle peuvent être sélectionnées. En effet, ces pathologies sont considérées comme aggravantes en cas de Coronavirus, les tests permettront de voir si le vaccin est efficace sur des personnes à risques.

Par la suite, les médecins se chargent de former plusieurs groupes en fonction de nombreux critères (âge, sexe et lieu de vie notamment), le but étant de représenter une grande partie de la population. Les volontaires devront se rendre à plusieurs rendez-vous médicaux et subir des examens sanguins. N’espérez pas être rémunéré (interdit par la loi) ! Toutefois, les déplacements seront remboursés et une assurance indemnité civile versée en cas de lésions ou dommages sur le volontaire.

>>> À lire aussi : Un volontaire au vaccin test du Covid est décédé !

Source : Europe 1
Publié par le le 02 Nov 2020
0