Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Cette situation qui pourrait tout faire basculer

Publié par Mia le 04 Mar 2022 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La communauté scientifique se veut très rassurante sur le sujet de l’épidémie. Celle-ci est en train de reculer et les cas positifs sont en diminution. Néanmoins, devons-nous craindre une situation de « plateau haut » des contaminations au Covid-19 ?

Publicité
covid 19 diminution plateau haut contaminations rebond

>>> A lire aussi : Gabriel Attal : l’annonce sur la fin du pass vaccinal, c’est pour bientôt ?

Covid-19 : Un phénomène de « plateau haut » à craindre ?

Être sur un plateau, dans le cadre de la pandémie, cela signifie que les indicateurs n’augmentent plus, une stagnation (moins d’hospitalisations et moins de cas positifs). Néanmoins, un « plateau haut » veut dire que l’augmentation des contaminations au Covid-19 va se faire progressivement à cause d’un rebond de cas d’un seul coup. Il s’agit précisément de cet « entre deux vagues » de contaminations au virus. Une hypothèse qui est applicable dans notre situation actuelle. En effet, l’épidémie est en pleine décrue. Une diminution semblable à l’année passée.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Sauf qu’il y a un an, après cette décrue, les contaminations sont reparties de plus belles. Pour cause, à la même période, il y a un an, les restrictions avaient été allégées. Exactement comme aujourd’hui. D’autant que la fin du masque obligatoire et du pass vaccinal est fixé au 14 mars prochain. Une date proche qui reste risquée. Nous pourrions craindre à ce moment-là et dans les semaines à venir, une situation de « plateau haut » de contaminations au Covid-19.

Il faut dire que nous enregistrons encore 53 000 nouveaux cas / jour. Un chiffre qui peut augmenter en un clin d’œil, comme déjà vu par le passé. « L’important, c’est que ça continue de baisser », a notamment déclaré Pascal Crépey, chercheur en épidémiologie.

Variants et saisons : « Il y a un ralentissement de la baisse »

Publicité

En 2021, nous avions moins de matière pour contrôler les pics de cas positifs. Sauf qu’aujourd’hui, nous contrôlons bien plus l’épidémie. Une situation rassurante, mais pas encore sortie s’affaire. « Certes, il y a un ralentissement de la baisse, mais il s’agit là d’un atterrissage contrôlé. […] On est en train de quitter la période hivernale, favorable aux transmissions, pour le printemps qui va nous aider à mieux contrôler l’épidémie« , explique le scientifique Pascal Crépey. Selon lui, avec notre connaissance des dynamiques épidémiques et avec le changement de saisons, nous avons une chance d’éviter le « plateau haut » du Covid.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

D’ailleurs, le spécialiste pense que si l’épidémie devait se relancer, nous aurions déjà vu apparaitre un nouveau variant du Covid. Cependant, le dernier en date, c’est bien Omicron BA.2. Un variant qui est apparu il y a quelques mois déjà.

SOURCE : La Depêche

>>> A lire aussi : Deltacron : Plusieurs cas détectés en France, faut-il s’inquiéter ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.