Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Fromage : ces dangers cachés qui peuvent parfois avoir de graves conséquences sur notre état de santé

Publié par Claire JONNIER le 03 Fév 2021 à 16:41
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En cette période de raclette et de tartiflette, le fromage est plus que jamais présent sur notre table. Aussi délicieux que culturel, c’est un petit plaisir qui cache néanmoins certains dangers qu’il est bon de connaître avant de s’empiffrer de tout le plateau en entier !

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : Pommes de terre farcies au fromage : une recette gourmande et réconfortante !

La suite après cette vidéo

L’incontournable plateau de fromages

Le lait n’est pas forcément bon pour la santé. Au contraire, on rencontre fréquemment des personnes allergiques ou du moins, qui présentent une certaine intolérance au lactose. Voilà pourquoi, le fromage est une bonne idée quand il s’agit de le remplacer.

La suite après cette publicité

Mais le fromage, c’est aussi un véritable patrimoine français qui permet de nous faire voyager et découvrir tout le terroir. Fondue savoyarde, bleu d’Auvergne, Brillat-Savarin, crottin de Chavignol, brie de Melun… Aussi délicieux que culturel, c’est un petit plaisir que les Français aiment s’offrir à la fin du repas. Le souci, c’est qu’il renferme des petits dangers cachés qui peuvent parfois avoir de graves conséquences sur notre état de santé.

fromage-dangers-maladie-sante

Les potentiels dangers à connaître pour votre état de santé

Alors déjà, le premier danger à connaître, c’est son pouvoir calorique ! En effet, le fromage contient 7 fois plus de calories que le lait… Du coup, il est évident que sur la silhouette, ça se ressent immédiatement. En tous les cas, si vous faites un abus ou que vous avez tendance à en manger régulièrement.

La suite après cette publicité

L’autre petit souci du fromage et qui est lié, c’est sa forte teneur en matière grasse et notamment, en graisses saturées. Or, c’est typiquement ce genre de graisse là qui ont des répercussions sur le système cardio-vasculaire. Voilà pourquoi, il est toujours préférable de le manger avec parcimonie et d’éviter le gueuleton perpétuel.

En tous les cas, c’est ce que préconise ce nutritionniste : «Il faut apprendre à manger du fromage dans des proportions adéquates […]. Le fait qu’il ait un goût riche et prononcé explique que tout le monde n’est pas capable de s’arrêter à temps. Nombre de patients se plaignent d’être accros. » Et on les comprend…

>> À lire aussi : Faut-il suivre les saison pour manger du fromage ? Des experts répondent

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.