Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : Voici les poumons d’une personne vaccinée et d’une autre non vaccinée après l’infection

Publié par Quentin VIALLE le 28 Juil 2021 à 19:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Récemment, un infectiologue américain a publié les clichés de poumons de deux patients touchés par le Covid-19. Le premier est entièrement vacciné, et l’autre non. Et le résultat est sans appel !

Covid-19 : voici les poumons d'une personne vaccinée, et l'autre non

Covid-19 et efficacité du vaccin

A ce jour, plus 40 millions de Français ont désormais reçu au moins une première dose de vaccin contre le Covid-19. Un objectif symbolique fixé par Emmanuel Macron pour la fin de ce mois de juillet. Toutefois, bon nombre de citoyens sont encore très hésitants à se faire vacciner, mettant en doute l’efficacité du précieux sérum.

Sur Twitter, un infectiologue nommé Faheem Younus a publié les radiographies de poumons chez deux patients infectés par le Covid-19. A gauche, vous pouvez apercevoir les poumons du patient ayant reçu un vaccin. A droite, les poumons du patient lui aussi touché par la maladie mais qui n’a pas reçu d’injection.

>>> A lire aussi : Covid-19 : une TRÈS grosse amende si vous ne flashez pas le QR code au restaurant ?

Des poumons significativement différents

Cette publication parle d’elle-même. En effet, les poumons du patient ayant reçu le vaccin contre le Covid-19 sont largement préservés. Quant aux poumons du patient non-vacciné, ils présentent plusieurs taches blanches qui correspondent à des nodules pulmonaires en verre dépoli, causés par une inflammation des poumons. Bien qu’elle n’empêche pas de contracter la maladie, la vaccination est donc un allié de taille pour éviter d’avoir de lourdes séquelles. « On entend par séquelles le fait de continuer, par exemple, à avoir un essouflement quelques semaines ou quelques mois après l’injection, ou continuer à tousser (…). Ces sequelles peuvent être même le signe d’une forme chronique d’atteinte des poumons« , explique Chantal Hérisson, professeure en pneumologie.

>>> A lire aussi : Bientôt un nouveau vaccin sous forme de pilule ?

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.