Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Doliprane, Dafalgan, Efferalgan : vous allez devoir limiter votre consommation de paracétamol

Publié par Celine Spectra le 22 Oct 2022 à 16:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après le carburant, la pomme de terre et l’huile de tournesol… C’est à présent au tour du paracétamol de vivre des tensions persistantes d’approvisionnement. En effet, les autorités sanitaires invitent à présent le corps médical à limiter la dispensation du paracétamol dans les pharmacies.

>> À lire aussi : Pénurie de carburants : Patrick Pouyanné, patron de TotalÉnergies, balance son salaire sur Twitter : la Toile est déchaînée

La suite après cette publicité

Vous allez devoir vous serrer la ceinture sur le paracétamol

À l’approche de l’hiver et de ses rhumes, les personnes malades vont devoir se serrer la ceinture en ce qui concerne la consommation de Doliprane ou d’Efferalgan. En effet, à travers un communiqué, l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a demandé aux professionnels de santé de limiter la dispensation de paracétamol à leurs patients.

La suite après cette vidéo

Ainsi, en pharmacie, si vous n’avez pas d’ordonnance, vous ne pourrez pas acheter plus de deux boîtes. De plus, les pharmaciens ont à présent l’ordre de « privilégier la dispensation sur ordonnance ». Et aussi, de limiter la vente en ligne.

La suite après cette publicité

Il est également conseillé aux médecins d’éviter de prescrire cet antalgique aux patients « qui n’en ont pas un besoin dans l’immédiat. ». Les soignants devront par ailleurs « privilégier une posologie de trois prises par jour toutes les huit heures, alors que depuis toujours, il était conseillé quatre prises quotidiennes toutes les six heures ».

>> À lire aussi : Pénurie : Cette eau qui pourrait disparaitre des rayons

Doliprane, Dafalgan, Efferalgan vous allez devoir limiter votre consommation de paracétamol

Pixabay

Ne faites pas de stock !

La suite après cette publicité

L’ANSM demande également aux patients de ne surtout pas constituer de stock. Ces derniers devront pareillement s’attendre à une « dispensation adaptée ». En clair, les pharmaciens ont à présent la possibilité, s’ils jugent que le médecin a recommandé trop de paracétamol sur l’ordonnance, de donner une quantité inférieure à celle qui y figure.

Une action importante selon l’ANSM. Mais aussi selon le Collège de la médecine générale et les syndicats de pharmaciens. Ceci afin de « permettre aux patients qui ont un besoin immédiat de pouvoir en bénéficier ». Cet avis a été décidé suite aux tensions d’approvisionnement qui durent depuis juillet à cause des difficultés de production. Ainsi qu’une augmentation de la consommation pendant la crise Covid.

>> À lire aussi : Pénurie de carburant : Un enfant donne son avis sur la situation en contredisant sa mère (vidéo)

Source : Yahoo