Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

« J’ai 30 ans et suis en phase terminale d’un cancer. Voici ce que chacun devrait comprendre avant de mourir »

Publié par Jessy le 03 Fév 2024 à 10:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Comment réagir lorsque les médecins vous informent que vous êtes atteint d’un cancer incurable ? Certains se morfondent, et d’autres décident de faire une « To do list » des choses à faire avant de mourir. Si Shannen Doherty témoigne souvent sur son quotidien depuis son cancer, une jeune femme a décidé d’en faire autant.

Megan McClay a décidé de témoigner lors d’une exposition autour de la question « Qu’est-ce qui importe le plus ? » à Cardiff. Un témoignage bouleversant, et probablement une belle leçon de vie, à découvrir ci-dessous.

À lire aussi : « J’en ai marre » : La lettre bouleversante d’une petite fille de 8 ans frappée et harcelée par un camarade

Cancer témoignage

Atteinte d’un cancer incurable, elle souhaite témoigner

Qu’importe l’âge, apprendre que vous êtes atteint d’un cancer pourrait vous mettre un sacré coup au mental. Pourtant, des milliers de personnes apprennent chaque jour qu’elles sont atteintes d’un cancer, et parfois en phase terminale.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Quand il ne reste plus beaucoup de temps à vivre, plusieurs choix s’offrent à vous. Profiter pour faire des choses incroyables, ou simplement profiter de vos proches. Si quelques signes peuvent indiquer que vous souffres d’un cancer, ils sont multiples et il n’est pas toujours simple de les diagnostiquer à temps.

À lire aussi : La lettre d’une enseignante aux parents est en train de faire le tour du monde

Megan McClay cancer incurable
Crédit : Megan McClay

Une belle leçon de vie

Dans son témoignage lors de l’exposition à Cardiff, Megan McClay ne veut pas faire dans l’émotion. La jeune femme à qui il reste environ deux ans à vivre, selon les médecins, compte bien donner une leçon de vie aux personnes qui l’écoutent.

En résumé, il faut vivre l’instant présent, et ne pas penser à la fin. Alors que la lettre de ce sans-abri qui laisse des chiots devant un refuge vous brisera le cœur, le témoignage de Megan McClay pourrait vous le réchauffer. Malgré son cancer, la femme de 30 ans préfère défier les pronostics des médecins. Voici son témoignage :

 » Je pensais que j’avais une migraine, alors j’ai fait de mon mieux pour l’ignorer. Mais après deux semaines, je l’avais encore. Alors, je me suis rendue à l’hôpital universitaire de Norfolk et Norwich (NNUH) qui m’a orienté vers un spécialiste.

C’est à ce moment-là qu’on m’a diagnostiqué un mélanome oculaire… Mais quand j’ai découvert que j’avais un cancer du foie métastatique, cela est devenu très grave. Selon les médecins, il ne me reste que quelques années. Dans le pire des cas, il me reste deux ans à vivre. Et dans le meilleur, cinq ans. Ca dépend de la manière dont je réagis au traitement. Si les choses empirent, je devrai envisager une chimio saturation privée.

Je veux rappeler aux gens de s’arrêter parfois, et de faire une pause. De poser le téléphone et de prendre du temps avec les gens autour de vous. Rien ne sert de vouloir une grande maison ou une belle voiture. Ce qui compte le plus pour moi face à la mort, c’est de passer le temps dont vous disposez comme vous le sentez, et non comme vous devriez le faire.

Ne vous mettez pas la pression ou des attentes simplement parce que vous êtes en train de mourir. Vous êtes toujours vous ! Vous êtes toujours la personne que vous étiez avant. Le plus important, c’est de se dire que vous êtes en vie, ce que beaucoup de gens ne peuvent plus dire.

Ce type de cancer peut être détecté lors de contrôles réguliers chez un opticien, qui sont souvent négligés. Alors il faut y penser… »

À lire aussi : « Cher mari » : la lettre de cette maman à son mari est en train de faire le tour du monde

Source : Au féminin