Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Variant Omicron : Olivier Véran dévoile une nouvelle décision qui ne devrait pas tarder

Publié par Romane TARDY le 16 Déc 2021 à 19:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le variant Omicron est la grande préoccupation du gouvernement, qui va se réunir sûrement une dernière fois avant les fêtes ce vendredi. Si les recommandations ont été données, d’autres mesures pour freiner ce variant sont déjà dans la liste du gouvernement. Olivier Véran a évoqué l’avancement de la troisième dose.

>>> A lire aussi : Variants : Peut-on être doublement infecté avec Delta et Omicron ?

Olivier Véran alerte face au variant Omicron

On le sait : le variant Omicron est très contagieux mais sûrement moins dangereux que le Delta. Couplé, il provoque une cinquième vague inédite en France. Si le gouvernement veut tenir sans restrictions strictes et en comptant sur la vaccination, la situation est de plus en plus délicate. Le conseil scientifique a avancé que pour Noël, il faudra de nouveau appliquer les gestes barrières, aérer et se faire tester la veille ou le jour même pour limiter au maximum les risques. On imagine donc que la semaine prochaine les tests pourraient être très nombreux en France.

Olivier Véran en déplacement dans le Vaucluse, a fait quelques rappels. La prudence est son maître-mot et il alerte de nouveau contre cette nouvelle souche de Covid-19: « Le variant Omicron est très, très contagieux » .

Olivier-veran

La dose de rappel avancée

Toutefois, Olivier Véran a également évoqué une nouvelle réponse envisagée face à cette propagation rapide du variant Omicron. L’exécutif réfléchirait à réduire le délai entre la deuxième et la troisième dose. Déjà passé de 6 à 5 mois, il pourrait bientôt passer de 5 à 4 mois. Le ministre de la Santé a jugé que c’était « une bonne piste » .

Autre solution qui est en train de se développer : les traitements. L’Agence européenne des médicaments a donné son feu vert pour l’utilisation en cas d’urgence de la pilule anti-Covid de Pfizer. « Le médicament, qui n’est pas encore autorisé dans l’UE, peut être utilisé pour traiter les adultes atteints du Covid-19 qui n’ont pas besoin d’oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru de développer une forme sévère de la maladie » , a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

Alors à quelles décisions peut-on s’attendre à l’issue du conseil de défense de ce vendredi ? Vacances prolongées, règles aux frontières renforcées, nouvelles fermetures ou encore délai pour la troisième dose raccourci, comme le dit si bien le gouvernement, toutes les hypothèses sont sur la table.

>>> A lire aussi : Culotté : Il demande le pass sanitaire de son homonyme pour ne pas se faire vacciner

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0