Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Canicule : cet inquiétant constat qui vient de tomber

Publié par Elodie GD le 23 Août 2023 à 22:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La semaine avance et la canicule ne faiblit pas. Pour ce jeudi, Météo-France annonce des températures records allant de 39° C à 42° C dans plusieurs départements. Un phénomène que le service météorologique qualifie « d’intense » et « d’exceptionnel » . Un record a même été battu ce mardi.

À lire aussi : Bientôt des journées de travail plus courtes les jours de canicule ?

Des températures records ce mardi pour la période

Ce mardi a été la journée la plus chaude jamais enregistrée après un 15 août, selon Météo-France. Un paramètre qui n’est pas pour rassurer les Français, qui, depuis plusieurs jours, subissent les conséquences d’une vague de chaleur sans précédent.

Malheureusement, le pire reste à venir. En effet, le service météorologique prévoit un pic de la vague pour ce jeudi. Journée durant laquelle les températures atteindront 40° à 42°C « notamment sur le sud et la Nouvelle-Aquitaine » , précise Météo-France.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

« Une vague de chaleur intense s’est installé sur les deux tiers sud du pays. Elle revêt un caractère remarquable, voire exceptionnel dès à présent en vallée du Rhône et sur le sud du Massif central, puis progressivement en Occitanie et jusqu’à l’ouest de la Nouvelle-Aquitaine demain » , détaille Météo-France.

À lire aussi : Ces taies d’oreillers vont vous sauver la vie pendant la canicule

Des mesures prises dans certaines villes

La canicule apporte son lot de désagréments. En effet, à cause du pic de chaleur, certaines villes comme Marseille ont constaté une dégradation considérable de la qualité de l’air. Conséquence : la mise en place de la circulation différenciée en centre-ville ce mercredi.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Une décision prise par la préfecture, et ce, « jusqu’à nouvel ordre » . « La mise en œuvre de la circulation différenciée s’accompagne de mesures d’urgence » afin de « réduire les émissions de polluants » , explique-t-elle. Cette dernière en a profité pour citer la réduction de 20 km/h de la vitesse de circulation sur toutes les routes du département.

Si le pic caniculaire atteindra son pic ce jeudi, la fin de l’épisode reste encore incertain. Seule certitude de Météo-France : un risque d’orages « potentiellement marqués«  .

À lire aussi : Canicule : bientôt 50°C en France ?