Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Coronavirus : ces médicaments que vous prenez quotidiennement pourraient aggraver les symptômes du Covid-19 ?

Publié par Romane TARDY le 10 Avr 2020 à 17:48

Certaines personnes prennent des traitements médicaux tous les jours. En cette période d’épidémie, il est donc important de savoir si ce traitement peut avoir des effets sur d’éventuels symptômes du Covid-19. Il existe un outil pour répondre à ces interrogations, mis en place par l’Agence nationale de sécurité du médicament.

A lire aussi : Coronavirus : il voulait livrer 15 millions de masques par mois à la France mais la France l’en a empêché

Le Covid-19 interroge sur ses symptômes mais aussi sur les médicaments autorisés pendant la crise sanitaire. En effet, l’ibuprofène serait capable d’aggraver les symptômes du coronavirus. Qu’en est-il pour tous les autres traitements, qui pour certaines personnes peuvent être quotidiens? L’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a mis en place un outil pour répondre à cette question.

Un site internet vous permet de savoir si votre traitement a des effets sur les symptômes du coronavirus

Ce site de vérification procuré par l’ANSM est disponible ICI. Son utilisation est très simple et vous devez l’utiliser si vous avez des symptômes du Covid-19. Il est précisé : « ce site doit être utilisé uniquement dans la situation suivante : vous présentez des symptômes de Covid-19 : fièvre, fatigue, maux de tête, tous et maux de gorge, courbatures, gêne respiratoire » .

Si c’est le cas, vous devez alors rentrer le nom du médicament, traitement et après on vous pose deux questions. « Ce médicament vous a-t-il été prescrit par un médecin sur ordonnance ? » et « Prenez-vous ce médicament de façon quotidienne ou quasi quotidienne pour traiter une maladie chronique ? ».

L’analyse se lance et vous recevez alors les recommandations de l’ANSM. Il vous dira notamment si ce médicament est connu pour aggraver ou non les symptômes du coronavirus. Si le traitement est à risque, l’outil vous précise qu’il faut obligatoirement en parler avec votre médecin ou pharmacien. Il peut-être dangereux d’arrêter subitement un traitement. Il faut utiliser cet outil avec précaution ! Pour les antidouleurs par exemple, le Doliprane ou l’Efferalgan à base de paracétamol, ils ne présentent aucun risque à l’inverse de l’ibuprofène. Les conclusions vont variées selon le nom du médicament mais aussi la réponse aux deux questions.

Sources : C News, RTL

A lire aussi : Coronavirus : ce médicament qui tue 99,98% du virus en 48 heures peut-il nous sauver ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.