Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Cette photo d’étudiantes Afghanes en mini-jupes dans les années 70 est devenue virale !

Publié par Jessy le 22 Août 2021 à 16:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis la prise de la capitale de l’Afghanistan par les Talibans le 15 août dernier, les différents pays de l’Union européenne s’inquiètent. Dans le même temps, une photo représentant des étudiantes afghanes en mini-jupe dans les années 1970 est devenue virale sur les réseaux sociaux. L’objectif est simple : montrer les dangers que présente l’arrivée des talibans au pouvoir pour les femmes.

Afghanes

Crédit : Laurence Brun, Photographe, « Femmes Afghanes : entre tradition et modernité »

>>> À lire aussi : Un septuagénaire viole une adolescente de 13 ans dans sa voiture

Photo d’étudiantes Afghanes en mini-jupe dans les années 70 : peut-on y croire ?

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes partagent une photo d’étudiantes afghanes en mini-jupe, qui daterait des années 1970. Le but de cette image est d’illustrer le danger qu’encourent les femmes afghanes avec l’arrivée des talibans au pouvoir. Après vérification de la part de nos confrères de France Info, la photo s’avère authentique.

En 1972, trois étudiantes Afghanes ont été prises en photo à Kaboul par la photographe Laurence Brun. À l’époque, quelques femmes s’émancipaient des traditions musulmanes, portant ainsi des mini-jupes. La photographe a donc décidé de faire un reportage photo sur les conditions de vie des femmes en Afghanistan qu’elle intitulera « Femmes afghanes : entre tradition et modernité » indique le catalogue Calames .

Crédit : Wakil Kohsar (AFP)

>>> À lire aussi : Covid-19 : de plus en plus de bébés hospitalisés, l’inquiétude grandit !

Les droits des femmes Afghanes sont-ils en danger ?

Deux jours après la prise de la capitale d’Afghanistan, les Talibans ont tenu une conférence de presse pour s’exprimer. Ils en ont d’ailleurs profité pour affirmer que les femmes afghanes qui restent au pays « pourront travailler, étudier et être activement impliquées dans la vie quotidienne » selon le porte-parole des talibans. Mais dans les faits, c’est tout l’inverse. Dans les médias, les photos des femmes sur panneaux publicitaires sont taguées, une interdiction des déplacements individuels a été mis en place et l’éducation est interdite après l’âge de 7 ans.

En bref, le droit des femmes n’est pas en danger… Il n’existe plus. Emmanuel Macron a profité d’un entretien téléphonique avec les plus grands dirigeants du monde pour évoquer les droits des femmes bafoués et piétinés. Pour lui, il est important de réagir.

>>> À lire aussi : Afghanistan : les images chocs des scènes de chaos et de désespoir à l’aéroport de Kaboul

Source : France TV
0