Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Deux étudiantes créent le boxer contraceptif pour homme

Publié par Alicia Trotin le 19 Jan 2023 à 20:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La révolution est lancée, la contraception ne doit plus être uniquement réservée aux femmes. C’est une affaire universelle qui pourra maintenant concerner les hommes, de manière plus concrète. Deux étudiantes bretonnes, Julie Simon et Eléonore Abadie, ont inventé un boxer contraceptif, une petite révolution pour notre sexualité à tous.

À lire aussi : Ce gel à mettre sur les épaules peut servir de contraception masculine

©PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/Catherine Le Guen

Si les contraceptifs pour femmes font de plus en plus débat, notamment pour les effets secondaires de la pilule, l’équivalent masculin n’est pas encore au point. À Toulouse, des slips contraceptifs sont proposés par un spécialiste, mais c’est une solution encore peu répandue. Deux jeunes femmes en étude à l’IMT Atlantique ont mis au point un nouvel outil contraceptif, pour que messieurs puissent aussi agir, de leur côté.

Comment ça marche ?

Le principe existait plus ou moins déjà. Ces étudiantes en ingénierie ont utilisé la technique de la contraception thermique. C’est-à-dire qu’en remontant les bourses de l’homme, la chaleur va augmenter jusqu’à 37 °C, une température trop haute pour que les spermatozoïdes circulent. En s’intéressant aux technologies de ce genre qui existaient déjà, elles sont tombées sur le slip toulousain.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

« On s’est intéressé aux travaux du Dr. Mieusset du CHU de Toulouse, qui a travaillé durant 40 ans sur le sujet, mais lui sur la forme d’un slip »

Les filles se sont, elles, dirigées vers un boxer, plus couramment utilisé que le slip par les jeunes générations. Avec l’aide du CHU de Brest et de Nantes, elles ont pu avancer sur leur projet.

À lire aussi : Contraception : de plus en plus d’hommes optent pour le slip chauffant

Un projet, une année

Pour mener à bien ce projet, Julie et Éleonore ont pris une année césure, pour se donner à fond, sans retenue dans cette folle entreprise.

« Nous avons eu un cours l’année dernière autour du démarrage d’une éventuelle start-up. Nous devions choisir un sujet et la contraception masculine s’est imposée après réflexion. C’est vrai, pourquoi il n’y aurait pas de pilule pour homme, après tout ? »

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Mois après mois, elles ont perfectionné leur trouvaille et l’ont même tester sur leurs copains respectifs. Les deux jeunes femmes pourraient bientôt avoir la chance de faire le premier essai clinique. Une première étape sur la longue route de la certification, qu’elles espèrent décrocher.

« Soyons claires, il y a déjà des associations qui pratiquent cette méthode de contraception de manière artisanale -Cela semble fonctionner, mais il n’y a pas du tout de dispositif médical ! Notre objectif est bien celui-ci : obtenir une certification médicale et légale à notre boxer. »

À lire aussi : Contraception : Olivier Véran annonce une bonne nouvelle pour les jeunes femmes (vidéo)