Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Polémique : Un juge utilise l’intelligence artificielle, ChatGPT, pour rendre son verdict

Publié par Victor Adan Vergara le 04 Fév 2023 à 8:01

Un juge colombien fait l’objet d’une polémique après avoir demandé de l’aide à l’intelligence artificielle, ChatGPT, pour rendre son verdict. Juan Manuel Padilla se défend en affirmant que le bot n’était qu’une secrétaire.

À lire aussi : Elle est photographiée aux toilettes par son aspirateur : les images finissent sur Facebook

L’intelligence artificielle ChatGPT, fait sensation dernièrement ! Créé par la société américaine OpenAI, ce robot conversationnel donne des réponses se basant sur d’immenses bases de données. Le bot est capable d’écrire des scénarios de films, écrire des poèmes ou même des articles. Il aide aussi les étudiants dans leurs devoirs à rendre… Ce qui rend fou les professeurs, qui peinent à voir si la copie est écrite par un élève ou simplement le fruit d’une intelligence artificielle. Une IA parvient même à imiter à la perfection vos chanteurs préférés.

Il s’aide de ChatGPT pour rendre son verdict

Désormais, ChatGPT commence à provoquer la zizanie dans le monde de la justice. En effet, en Colombie, un juge a admis avoir utilisé le chatbot intelligent pour prendre une décision ! Juan Manuel Padilla a demandé si, selon les lois colombiennes, l’assurance d’un enfant autiste doit couvrir tous les coûts de son traitement médical. Dans la situation à laquelle était confronté le juge, les parents ne pouvaient pas payer les frais médicaux.

juge chatgpt intelligence artificielle justice
LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Ce dernier a conclu que les frais médicaux et les coûts de transport d’un enfant atteint d’autisme sont pris en charge par son assurance maladie. Le Colombien a rendu son verdict en posant cette simple question à ChatGPT : « Un mineur autiste est-il exonéré du paiement des frais pour ses traitements ? » . Ce à quoi le chatbot a répondu : « Oui, c’est exact. Selon la réglementation en vigueur en Colombie, les mineurs diagnostiqués autistes sont exonérés des frais qui concernent leur traitement » .

À lire aussi : 10 célébrités disparues vieillies grâce à l’intelligence artificielle

Une pratique très critiquée

Les déclarations du Sud-américain ont suscité un vif débat. Le professeur Juan David Gutiérrez, de l’université de Rosario, a expliqué avoir reçu des réponses différentes après qu’il ait posé plusieurs fois la même question. Le juge se défend. La décision de justice n’aurait pas seulement été prise par ChatGPT. Ce dernier aurait consulté des comptes-rendus similaires passés.

chatgpt intelligence artificielle justice futur

Selon Juan Manuel Padilla, l’intelligence artificielle ne remplacera pas les juges. Cependant, le chatbot pourrait aider à rendre le système judiciaire plus efficace. Il déclare, au micro de Blu Radio, que l’intelligence artificielle pourrait « améliorer les temps de réponse du système judiciaire » . Il avance même que ses collègues vont aussi se mettre à la page et de plus en plus demander de l’aide à ChatGPT…

À lire aussi : « Je suis un voyageur du temps de 3002 » : qui est Agent Loka 77, le tiktokeur qui prétend venir du futur ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.