Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Un homme brûle des pages du Coran devant une mosquée

Publié par Léa Lecuyer le 30 Juin 2023 à 8:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Alors que la police suédoise avait autorisé un rassemblement devant la Grande mosquée de Stockholm, un perturbateur s’est mis à malmener les pages d’un Coran, ce mercredi 28 juin 2023. Un acte qui n’a pas manqué de fâcher la Turquie, déjà peu favorable à l’adhésion de la Suède au sein de l’Otan.

La suite après cette publicité

À lire aussi : 38 % des français pensent que l’Islam est une menace : le nouveau rapport qui fait polémique

Des réactions internationales

Ce mercredi 28 juin marquait le début de la fête de l’Aïd al-Adha aussi connu sous le nom de Aïd el-Kebir. Si les musulmans du monde entier ont pu commencer à célébrer ce moment sacré du calendrier islamique, un homme a fait preuve d’un total manque de respect envers cette religion.

La suite après cette publicité

En effet, lors d’un rassemblement autorisé par la police suédoise, Salwan Momika a ainsi piétiné un exemplaire du Coran plusieurs fois. L’Irakien de 37 ans, qui a fui son pays pour la Suède, s’est ensuite permis d’y placer des tranches de bacon avant de brûler des pages.

Hakan Fidan, ministre turc chargé des Affaires étrangères, a dénoncé ce comportement intolérable. Sur Twitter, le politique écrit : « Il est inacceptable de permettre ces actions anti-islamiques sous prétexte de liberté d’expression« .

Du côté des Etats-Unis, l’avis est également partagé. « Nous avons toujours dit que brûler des textes religieux est irrespectueux et offensant« , a affirmé Vedant Patel, porte-parole du Département d’État. En revanche, Washington défend l’adhésion de la Suède dans l’Otan, en souhaitant que cela arrive « aussi vite que possible ».

La suite après cette publicité

Alors qu’un incident du même genre avait eu lieu en janvier dernier devant l’ambassade de Turquie au sein de la capitale suédoise, le Maroc a pris les devants. Faisant rappeler son ambassadeur en Suède, le pays qualifie cet événement comme étant « offensant et irresponsable ».

À lire aussi : Des élèves d’un lycée demandent de faire la photo de classe en tenue musulmane… ils filment le refus du professeur !

Un homme brûle des pages du Coran devant une mosquée
STEFAN JERREVANG / TT NEWS AGENCY / AFP
La suite après cette publicité

La police a déposé une plainte

Un acte qui aurait pu être évité. Alors que la police avait accepté le rassemblement, celle-ci avait été avertie des intentions de l’homme en question. Organisateur de cet autodafé, il avait notamment indiqué dans sa demande d’autorisation préalable vouloir « exprimer (son) opinion à propos du Coran ».

« Je vais déchirer le Coran et le brûler », avait-il déclaré. Les autorités estimaient alors que sa requête de mettre le feu à ce livre sacré ne comportait pas de « risques de sécurité » et donc, ne justifiait pas de l’interdire. Pour autant, la police a porté plainte dans l’après-midi pour incitation à la haine contre l’organisateur.

La suite après cette publicité

En février 2023, l’homme avait fait une demande semblable. Toutefois, les forces de l’ordre n’avaient pas donné leur autorisation. Les manifestants avaient fait appel de la décision dénonçant l’interdiction de leur droit de manifester inscrit dans la Constitution.

À lire aussi : Un célèbre restaurant accusé de racisme, la polémique enfle sur les réseaux sociaux (vidéo)